Le Jugement 24 Juillet 2019

En ce jour du 24 juillet 2019 , le stress est au Maximum :

A quelles sauces vont être mangés nos amis si injustement attaqués et jugés,  l’association Citoyen Gilets Jaunes 72 et tous les Gilets Jaunes de tous groupes sont sur le pied de guerre à l’affût de la moindre info . Les heures sont interminables , l’attente est longue très longue . 
Le communiqué de presse dans lequel nous relatons et dénonçons les propos mensongers d’une femme d’état va-il faire basculer le verdict dans le bon sens ? 

Mais pourquoi 6 personnes en Jugements? 
Mais pourquoi le procès se passe-t-il au tribunal correctionnel? 
Qui y a-t-il dans les dossiers?  Un doute nous submerge …. Non pas possible !!!!
Nous gilets jaunes sommes une grande famille !!!!!!

13h30

Convocation ils sont tous présents :

14h30

Cela commence, ils sont tous appelés à la barre. 
Valérie, Sylvain et Romuald représenté par Maître Vigin
Quentin représenté par maître Mazel
Julien représenté par maître Perez
Jonathan n’a pas d’avocat. 

 14h42

Un rappel des faits reprochés à chacun d’entre eux est fait. 
Valérie, : poursuivis courant 2019 organisation de manifestation non déclaré.
Jonathan : poursuivis courant 2019 organisation de manifestation non déclaré également poursuivis pour relaie d’information via un groupe sur les réseaux sociaux. « La plainte personnelle en son encontre a l’air d’être abandonné. »
Quentin: trouble sonore à l’aide de pétards.
Julien: trouble sonore à l’aide d’une corne de brume.
Sylvain: proféré un discours outrageant en cours de manifestation à l’encontre de madame Shiappa et outrage envers une personne exerçant un mandat.
Romuald: outrage par voie électronique en manifestation, injure envers madame Schiappa en raison de son sexe.

14h51

Les avocats ont la parole s’ils ont des remarques à faire sur l’énoncé des accusations ou sur les dossiers.
Le seul à prendre la parole sera maître Vigin pour Valérie Sylvain et Romuald.
Pour Valérie, Maître Vigin demande une jurisprudence car il n’est pas indiqué précisément la date de l’organisation pour lequel elle est poursuivie sur sa convocation. La nullité de la poursuite est demandée.
Pour Romuald et Sylvain: l’avocat Maître Vigin évoque des irrégularités sur les faits et les qualifications des faits. Il demande la nullité des poursuites. (Et tout un tas d’arguments complexes et de textes de lois ^^)
L’avocat appuie sur un point de procédure : Romuald et Sylvain ont reçu leur convocation pour le tribunal le 2 juillet pour une insulte qui n’a pas été proférée devant le domicile de Madame schiappa mais au bout de 10 minutes après avoir quitté les lieux et la plainte concernant ces faits a été déposée le 8 juillet

La plaidoirie est géniale 💪

Dixit une personne à voix basse dans la salle

15h15

la juge va interroger chaque accusé un par un pour ouvrir le débat sur les accusations et demander des explications en relisant les dépositions qui ont été obtenues lors des gardes à vue.
Elle commence par Valérie et on a notre réponse.
On s’en doutait, on le craignait mais il est là : oui il y a un témoignage à charge. La juge lit la déposition de Julien obtenue pendant sa garde à vue. Ces propos sont clairs et précis :

Valérie a un rôle de fédérateur dans le mouvement depuis le début elle essaie de recoller les morceaux entre les groupes colère 72 citoyen officiel …… le soir de la manifestation elle était organisatrice elle a accueilli les gilets jaunes sur la place de la République à côté d’un bar et donnait des instructions c’est elle qui a dit qu’il fallait arriver par petits groupes de 3 ou 4 elle avait des affiches dans un sac style action……

Source : déposition de Julien obtenue pendant sa garde à vue

Ça s ‘appelle un coup de poignard dans le dos, que dire de plus : que lui est-il passé par la tête pour raconter ses idioties? 
L’avocat prendra la parole en posant 2 questions à Valérie pour éclaircir certains points.
Au tour de Jonathan on lui reproche la communication via colère 72. « un service communication au sein des gilets jaunes » comme dirait madame la juge et pas de plainte de Mme la secrétaire d’état à son encontre .
C’est au tour de Julien d’aller à la barre c’est à lui de démontrer qu’il n’est pas à l’origine du bruit qui a réveillé les enfants avec sa corne de chasse. Dans sa déposition on apprend qu’il dit que s’il avait su qu’on allait chez schiappa il n’aurait jamais été jusqu’à chez elle la juge contre-attaque en disant mais vous le saviez depuis le début car à la lecture de votre disposition vous avez dit « ben nous a dit sur la place de la république que l’objectif était d’aller chez Schiappa ». 
Pas possible, le cauchemar continue. La déposition de Julien est vraiment très riche en information. On se demande jusqu’où il est allé et pourquoi?

Quand vient le tour de Quentin, c’est le 3eme coup de massue : la juge reprend lecture de la déposition en garde à vue de Julien et il a nommé Quentin comme étant la personne ayant jeté les pétards devant la maison de Madame schiappa il a même dit que Quentin dès 21h avait un sac à dos avec des pétards sur la place de la république et qu’il lui avait montré

Devant la persistance de Quentin à dire qu’il n’avait pas de pétards sur lui et qu’il n’avait pas lancé de pétard sur la maison de Madame schiappa. Quentin se défend, rappelle que la vidéo montre 2 personnes n’ayant ni sa corpulence ni sa tenue vestimentaire jetées les pétards. la juge, ignorant ses propos, demande une identification de la part de Julien de Quentin. Julien réitère ses propos comme quoi Quentin est bien la personne qui a jeté les pétards. Quentin va-t-il payer pour d’autres ?

Nous sommes tous choqués par cette situation. On ne sait plus quoi penser ….
Que s’est-il passé pendant la garde à vue ? Comment est-il possible de balancer des noms comme il le fait ? Comment a-t-il pu inventer des faits, veut-il nous voir couler ? a-t-il une dent contre nous ?
Puis vient le tour de Romuald et de Sylvain. Ils se retrouvent tous les deux à se défendre face à 5 femmes. Ça ne va pas être simple pour eux. La juge n’accepte pas leurs explications ni leurs excuses cela ne peut pas être de l’humour cela ne peut pas être une simple discussion de bar cela est inadmissible de tenir ses propos
Viens le tour du conjoint de Madame schiappa de venir témoigner à la barre et il était présent dans la salle isolée protégé par des policiers. 
Il vient témoigner de ce qu’ils ont vécu à l’intérieur de la maison il reprend sous les termes de menaces ce que les gilets jaunes considéraient comme des insultes: collabo Gestapo Macron démission….
Il s’est expliqué longuement sur les 15 minutes d’intervention qu’ils ont ressenti à l’intérieur de la maison par rapport aux 3 minutes réelle qui a duré la manifestation devant leur domicile. L’avocate de Julien tente une intervention concernant la notion de bruit qu’ils avaient à l’intérieur de la maison et s’appuie sur la déposition des agents de la BAC mais elle sera interrompue par un des accusés qui a pris la liberté d’intervenir en appuyant le témoignage du conjoint.

15h45

L’avocat de Madame Schiappa prendra alors la parole et fera sa plaidoirie en s’appuyant sur les dossiers de la défense ils se focalisent ras sur le chef d’accusation touchant Sylvain Romuald Quentin et Julien il finira par demander des dommages et intérêts pour Madame schiappa son conjoint et leurs deux enfants à hauteur d’un euro par personne et par chef d’accusation bizarrement la petite amie de la fille cadette n’est plus dans le dossier.

16H00 

Le procureur prend la parole et commence son réquisitoire il déplore que cette affaire ait été autant médiatisée.
Il montre du doigt le fait que l’indépendance de la justice ait été mise en cause.
Il dénonce les accusations porter sur la qualité et le sérieux du travail des policiers lors de l’enquête.
Pour finir avant de présenter ses réquisitions il annonce qu’il ne veut surtout pas que les 6 accusés deviennent des Martyrs à leur cause

Réquisitions du procureur « affaire Schiappa »:

  • Jonathan : 50 jours amende à 20 euros, interdiction de manifester pour une durée de 2 ans en Sarthe
  • Valérie : 500 € d’amende
  • Quentin : 1 000 € d’amende
  • Sylvain : 2 mois de prison avec sursis
  • Romuald : 2 mois de prison avec sursis
  • Julien : 1 000 € d’amende

16H15

Puis c’est au tour des avocats de présenter leur plaidoirie on constate un travail minutieux et méticuleux de recherche pour démonter les chefs d’accusation.
Les trois avocats tour à tour vont dénoncer la médiatisation , ils vont dénoncer un procès de l’excès et un procès médiatico-politique.
Concernant les nuisances sonores les avocats rappellent que le tapage nocturne dépend du tribunal de police et cela est puni par une amende de 68 € ils demandent une explication sur le fait que de tels dossiers soient étudier et juger dans un tribunal correctionnel.
Concernant le chef d’accusation sur l’organisation de manifestation non déclaré la définition même d’organisation n’existant pas au pénal l’avocat s’appuie sur la définition de ce mot dans un dictionnaire et demande au tribunal comment il se peut qu’une personne n’étant pas à l’origine de la mise en place de cette action lors d’une réunion peut être considéré comme organisateur il demande comment une personne qui ne connaissait pas l’adresse d’un des objectifs peut être considéré comme un organisateur il demande comment une personne ne connaissant pas le parcours de cette manifestation peut être considéré comme organisateur.
Les dossiers sont complets et des éléments non cités apportés aux dossiers sont à la décharge des prévenus. A voir si lors du délibéré cela portera ses fruits 

Nous tenons à remercier Mr Vigin qui a été « Décrié par une personne », nous confirmons qu’il a fait un travail formidable

Sources : l’association et les prévenus qui ont été représenté

Bilan : 

Nous pensons que la conférence de presse du Lundi 22 à portée ses fruits.
Nous remercions la presse qui a su relayer l’information , nous remercions les partis Politiques (Même si nous sommes en parti en contradiction avec leurs programmes ) d’avoir dénoncé unanimement cet Abus de pouvoir.
Merci également aux nouveaux adhérents de l’association.
Un Grand merci à Maître Vigin et sa plaidoirie . 

Conclusion :

après plusieurs heures à attendre le délibéré nous apprenons que le Jugement sera rendu le 27 septembre.
En attendant nos 5 amis Gilets jaunes sortes libre quelques tension ont pu être observé lors de la sortie d’une certaines personne mais cela est tout à fait justifié.

Comme beaucoup de concitoyens nous nous interrogeons , nous cherchons à comprendre et nous doutons . Pourquoi ? Comment ce qui à première vue apparaît comme une incongruité, voire une injustice, peut-il arriver dans ce pays ? LA France . 

Tout cela nous ramène aux récurrentes mises en cause de la justice, de la gendarmerie et de la police. Beaucoup de concitoyens (Nous aussi Citoyens parfois), sous le coup de l’émotion ou de la colère vitupèrent contre telle ou telle décision. Mais ne vont pas plus loin dans l’analyse. Ils ne réalisent pas que le juge, le gendarme, le policier, ne font que mettre en œuvre des décisions législatives ou réglementaires. Et bien entendu, démocratie oblige, lesdites décisions sont prises par les représentants du peuple légitimement élus. Élus par qui ? Eh bien, par nous qui pestons et râlons contre elles.

Vaste débat …. Et que dire des propos de l’un d’entre nous !!! cela porte un nom : une balance, un traite …. judas!!!
Mais quel est le but ? il dénonce mais il est jugé et pris à son propre piège !!
Il est vrai que depuis peu le principe de la rémunération des indicateurs de police « indics », tandis qu’a été élargi le champ d’application des exemptions, est la réduction de peine pour les repentis , à voir si cela sera appliqué ?! ça c’est moins sûr ! 

La gravité de l’affaire ne semble pas être la principale préoccupation de ces publications. Leur but est surtout de rappeler le strict respect de la loi et la récompense dont bénéficient les dénonciateurs, ce qui confirme publiquement l’attention qui leur est accordée.

Source : Pensez de l’auteur

Mais la clémence sera-t-elle Favorable à ce Judas ? Rien n’est sur ?  
Pour ce traite, dorénavant il passera dans nos oubliettes , et ne sera surement pas rendu célèbre.  Clap de FIN !! ou pas …….
En attente du jugement le 27 Septembre d’autre jugement sont à venir début septembre nous vous tiendrons au courant !

Article de presse (À la suite du Jugement) :

http://www.leparisien.fr/faits-divers/proces-schiappa-contre-gilets-jaunes-deux-mois-avec-sursis-et-2-000-euros-d-amende-requis-24-07-2019-8123280.php

https://www.20minutes.fr/justice/2569787-20190724-six-gilets-jaunes-juges-manifestation-nocturne-devant-chez-marlene-schiappa

https://france3-regions.francetvinfo.fr/pays-de-la-loire/sarthe/le-mans/mans-proces-gilets-jaunes-qui-ont-manifeste-devant-maison-marlene-schiappa-pleine-nuit-1703068.html

https://www.lemainelibre.fr/actualite/proces-marlene-schiappa-gilets-jaunes-une-manifestation-devant-le-tribunal-24-07-2019-252396

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/justice/procès-schiappa-contre-gilets-jaunes-deux-mois-avec-sursis-et-2-000-euros-damende-requis/ar-AAEOvXe?li=AAaCKnE

https://www.nouvelobs.com/justice/20190724.OBS16334/six-gilets-jaunes-juges-pour-la-manifestation-nocturne-devant-le-domicile-de-marlene-schiappa.html
https://actu.fr/pays-de-la-loire/mans_72181/video-affaire-schiappa-sortie-sous-gaz-lacrymo-gilets-jaunes-juges-mans_26105874.html

Publié dans gilet jaune, Média, Politique, Rassemblement, Répression | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Conférence de presse

Lundi 22 Juillet 2019 à 18h Au bar LE GLOBE situé dans la ville du MANS

Suite aux futurs Jugements de nos ami(e)s Sarthois.
Nous ne lâcherons rien devant cet abus de pouvoir
Merci aux nombreux partis politiques pour leurs prises de position PS/EELV/LFI/UPR *** Voir lien en fin
Merci à Maître Vigin J.B qui assure la défense de 3 de nos amis .
L’association associé au Gilet Jaune sarthois, Gilets jaunes 72 officiels du mans et de la Sarthe ainsi que le site citoyen Officiel 72 :
Vous postes la conférence de presse .

Bonjour et bienvenue à cette conférence de presse nous remercions :
Tous les journalistes présents pour l’intérêt que vous portez à notre démarche 
Toutes les femmes et tous les hommes politiques (de nombreux partis) qui se sont déplacés pour nous soutenir.
Les personnalités comme Olivier Faure 1er secrétaire du PS, François Asselineau président de l’UPR et Sylvie Bringuy pour leur démarche de soutien qu’elles ont fait par leurs canaux de diffusion.  ***
L’association “citoyen gilet jaune 72” présente pour son soutien et pour l’organisation de cette conférence.
Nous tenons à nous excuser des conditions dans lesquelles nous vous accueillons. Malheureusement, malgré nos demandes, nous n’avons pu obtenir une salle auprès de la mairie. Aussi nous remercions le bar « le globe » de nous accueillir.
Ce qui nous a amené à mettre en place cette conférence de presse c’est de pouvoir faire un droit de réponse pour nous défendre face aux accusations qui ont été portées par Mme Schiappa à notre encontre sur la place publique.
Nous sommes 6 gilets jaunes présents ce soir sur les 9 concernés par cette affaire. 

  • 3 sont convoqués au tribunal mercredi ( Romuald, Quentin, Valerie ) 
  • 3 ont été mis en gardes à vue (Thierry, Kevin, Damien) et sont là en soutien
  • Les 3 absents le sont pour raison professionnel ou privé.

Les accusés m’ont mandaté pour prendre la parole ce soir et lire ce texte que nous avons écrits tous ensembles.
Dans la nuit du vendredi 24 au samedi 25 mai, dans la ville du Mans en Sarthe, s’est déroulée une manifestation nocturne regroupant des gilets jaunes. Elle est passée devant la maison de Madame Schiappa secrétaire d’État. Il s’en est suivi un déferlement médiatique provoqué par cette personne.
Dès le lundi 27 mai, elle a commencé par poster un message sur son Facebook que vous trouverez dans le dossier de presse que l’on vous a remis dans lequel elle accuse les gilets jaunes de plusieurs faits qui ont marqué l’opinion publique :
Elle a comparé les gilets jaunes à des Fous furieux disant qu’ils étaient arrivés en furie devant chez elle.
Elle a parlé de traumatisme envers ses enfants jetés du lit par des slogans agressifs, par des menaces de mort qui auraient été proférées, par une attitude agressive envers son domicile comme quoi les gilets jaunes auraient tapé à ses volets, tapé à sa porte et dégradé son domicile.
Bien sûr en focalisant l‘attention sur le traumatisme causé à ses enfants, elle savait très bien ce qu’elle faisait: la manipulation de l’opinion publique par le dénigrement du mouvement des gilets jaunes était en marche.
D’ailleurs ce post n’était qu’un début, elle a utilisé sa notoriété et sa position dans le gouvernement pour aller sur les plateaux TV raconter son histoire. 
Nous avons retranscrit son intervention sur RMC (le texte à été fourni au journaliste présent ce jour lors de la conférence de presse) .
Ce dénigrement, ce lynchage médiatique a été stoppé par le professionnalisme de certains journalistes qui ont voulu vérifier ses propos. Pour leur plus grande chance, l’intervention des gilets jaunes devant le domicile de madame Schiappa a été filmée et certains médias ont diffusé cette vidéo le soir même mettant en lumière un témoignage erroné déformant les faits et destinés à charger les gilets jaunes car oui il n’y a pas d’autres mots que de dire qu’il y a eu mensonge et manipulation de la vérité.
Aujourd’hui nous voulons rétablir cette vérité :
Non nous ne sommes pas arrivés en furie sous vos fenêtres, Le fait de passer à cette adresse n’était que purement symbolique les gilets jaunes ne savaient pas que vous et votre famille seriez présents ce soir-là puisque vous avez déclaré vivre sur Paris.
Non nous n’avons pas: taguer votre maison, dégrader votre porte, coller des affiches de façon extrêmement violente, en effet Une personne à apposer une affiche et une seule sur votre porte avec de l’eau. Le reste des faits n’a pas existé.
Non ce ne sont pas des insultes, des menaces de mort, des slogans extrêmement violents et notre violence inouïe qui ont réveillé vos enfants et les ont traumatisés car comme le montre la vidéo elles n’ont pas existé.
Non vos enfants n’ont pas été tiré de leur lit par le fait que l’on ait tapé sur les portes et sur les fenêtres de votre maison de manière extrêmement violente là aussi cette violence n’a pas eu lieu comme le montre la vidéo. 
Non vos enfants n’ont pas été exposés à des violences, à des menaces importantes et répétées, à des menaces de mort avec des mots crus et très violent car comme le montre la vidéo tous ces actes n’ont pas eu lieu. 
Non nous ne sommes pas restés plus de 15 minutes chez vous comme le montre la vidéo nous avons fait un arrêt devant votre domicile de 2 minutes 40 pour une manifestation qui a duré plus de 3h .
Non vous n’étiez pas la cible prioritaire de cette manifestation. Le cortège est juste passé devant chez vous et comme on peut le voir sur la vidéo grand nombre de gilet jaune ne savaient pas à qui appartenait cette maison . 
Voilà ce qu’il s’est réellement passé dans la nuit du 24 au 25 mai 2019 .
Les gilets jaunes se sont rassemblés à 21h00 et pendant environ 2h30 les gilets jaunes ont déambulé dans les rues du Mans en passant par la place Washington, la gare, la place de la République, la mairie, la rue des Minimes…pendant cette marche, des slogans habituels des gilets jaunes ont été chantés des pétards ont été lancés et de la musique a été diffusée. Plusieurs fois les gilets jaunes se sont arrêtés pour faire des pauses, pour reprendre des forces. Ils n’ont pas constaté d’animosité de la part de la population qu’ils pouvaient croiser dans la rue. Et chose surprenante, des habitants se mettaient à leur balcon et encourageaient les manifestants en reprenant avec eux les slogans . 
Cela faisait donc 2h30 que les gilets jaunes marchaient, chantaient scandaient et faisaient du bruit quand le cortège, de manière spontanée, a décidé en cours de manifestation de passer devant votre maison. En arrivant à votre domicile, la surprise a été grande pour une majorité de participant car cela n’était pas prévu .
Les gilets sont arrivés dans votre rue en chantant une chanson que tout le monde connaît:


“ c’est à bâbord qu’on gueule qu’on gueule c’est à bâbord qu’on gueule les plus fort ”

Pendant les 2 minutes 40 de présence, des pétards ont été lancé, des coups de sifflet et de corne ont retenti et des chants de gilets jaunes ont été chantés. Rien de nouveau en soi puisque c’est ce qu’ils faisaient depuis le début de cette manifestation. Cependant nous concevons que cela ait pu réveiller vos enfants.
Sur la vidéo on entend clairement les slogans et les champs qui ont été clamés:

Debout là-dedans
Le Mans soulève-toi
La rue elle est à qui elle est à nous
Anticapitalistes
Et le grand classique la chanson: 
On est là on est là Même si Macron ne veut pas on est là . Pour l’honneur des travailleurs et pour un monde meilleur . Même si Macron ne veut pas on est là 
Et en toute transparence nous parlerons aussi des slogans moins polis qui ont été entendus
Emmanuel macron oh tète de …. ,Enfoirés, Collabo , Salope

Pendant leur présence, en effet, votre mari est apparu dans l’entrebâillement de la porte. Ils n’ont pas été éberlués par sa présence ni par sa demande de dialogue. Ils étaient plutôt dans le questionnement de savoir qui c’était. Ne vous en déplaise !! nous ne sommes pas tous devant notre téléviseur à regarder vos interventions et à suivre votre vie privée, nous avons autres choses à faire. Beaucoup se sont mis sur leur téléphone pour essayer de l’identifier et ils ont donc découvert que c’était votre conjoint.
Mais c’était trop tard il était déjà rentré dans la maison. Les gilets jaunes sont restés encore quelques secondes et ont repris leur marche vers le commissariat où la manifestation a pris fin .
Nous tenons à préciser que les propos que nous vous lisons ont été consignés par des gilets jaunes de la Sarthe ayant participé à cette manifestation, ayant vécu celle-ci et outrés par ce qu’ ils entendaient .
Ils ont écrit et publié une lettre ouverte dès le 28 mai pour rétablir la vérité.
Certains propos de cette lettre ont été repris par des médias pour appuyer la vidéo de direct21 et mettre en contradiction les propos de madame Schiappa . 
Un article paru le même jour dans le ouest France apporte un témoignage capital à cette affaire :
La déclaration du sous-préfet de la flèche Jean-Michel Delvert sur le témoignage de la bac qui ont suivi toute la manifestation et qui était donc présente : 
Nous citons :

“Absolument aucune tentative d’intrusion dans le domicile de la ministre n’a été constaté, ni aucune dégradation il en résulte un tapage durant quelques minutes la BAC brigade anti-criminalité était sur place” 

Donc cela veut dire que dans la nuit du vendredi au samedi la police a pu constater qu’il n’y a eu aucune dégradation de son domicile et madame Schiappa a maintenu ses accusations des dégradations de bien privé le lundi qui a suivi .
Il faut croire que madame Schiappa ne s’attendait pas à ce qu’il y ait une vidéo comme preuve ainsi que la présence de policier tout au long de la manifestation pour avoir osé inventer des faits et déformer la vérité telle qu’elle a fait .
Bizarrement suite à ces nouveaux éléments les vidéos qui circulaient sur cette manifestation ont été supprimé des réseaux sociaux, des comptes ont été bloqué comme l’a dénoncé le point dans un montage vidéo .
Fort de constater que les mensonges ont été mis à jour les gilets jaunes pensaient être tirés d’affaire mais c’était sans compter l’obstination de la secrétaire d’État qui avait un autre objectif que d’avoir une justice pour elle et pour ces enfants: c’était celui de détruire ce mouvement. Elle a contre attaqué se victimisant dans un nouveau post (texte présent dans le dossier) on citera 2 questions :
À quel moment notre société a renversé son système de valeurs au point de considérer que les victimes sont les coupables et les agresseurs des victimes ?
À quel moment on se dit que la version des auteurs des faits est la version qui fait foi?
Nous aimerions y répondre :  
Si une personne accuse de manière mensongère une autre personne de faits qui n’ont donc pas été commis la victime est-elle vraiment une victime et l’agresseur est-il vraiment un agresseur ?
Ce n’est pas notre système de valeur qui a été renversé mais juste une personne qui s’est servi d’une opportunité pour discréditer un mouvement et utiliser sa position pour faire de l’abus de pouvoir. 

Qui a mis l’affaire sur la place publique ?
Qui a fait des Posts ?
Qui est passé sur le plateau télé ?
Et maintenant qui dénonce la médiatisation ?

Les supposés agresseurs avaient des preuves de leur côté, preuves irréfutables qui valident leur version ça s’appelle le droit de se défendre. Et par conséquent, ces preuves ont mis à jour les mensonges de la victime. Vous avez perdu le contrôle de votre buzz, de votre fakenews et plutôt que de faire profil bas et de retirer votre plainte vous persistez. D’ailleurs Vous avez récemment publiquement relativisé les propos que M. benjamin Grivaux a eu envers des rivaux les traitant entre autres : d’abrutis, de fils de pute . 
Nous vous citons : benjamin Grivaux a dit quelques gros mots pendant une campagne parce qu’ il était énervé. Il a assumé lui-même, il s’est excusé. Si c’est la pire chose que l’on peut trouver contre benjamin Grivaux, je pense que l’on s’en sortira .
Sachez que notre « campagne » à nous dure depuis 8 mois, que nous aussi sommes énervés, que nous aussi avons assumé et que nous aussi nous sommes excusés. Mais nous ne sommes pas benjamin Grivaux .
Le dépôt de plainte est bien là et rien ne fait reculer Mme Schiappa. Les gilets jaunes se retrouvent seuls face à l’appareil judiciaire que les mensonges de Mme Schiappa ont lancé contre eux .
Que s’est-il passé ensuite à l’insu des médias et de la population ?
Des enquêtes ont été déclenchées, des investigations ont été menées et durant les 13 et 14 juin, des auditions pour recueillir des témoignages ont eu lieu et des convocations ont été envoyées. Les 17 et 18 juin, c’est 9 personnes qui vont subir une garde à vue d’une durée de 32 heures pour 4 d’entre eux .
Voici la liste non exhaustive des accusations qui ont été référencées auprès des 9 GJ mis en gardes à vue :

Injure sexiste
Injure envers une personne exerçant un mandat
Dégradation de bien privé
Dégradation de bien public
Violence en réunion sans ITT
Menaces de mort sur personnes représentant de l’état
Nuisances sonores avec utilisation d’instruments
Participation à une manifestation non déclarée
Organisation d’une manifestation non déclarée
Organisateur de la page Facebook colère 72
Réalisateur des affiches des manifs
Commanditaire des actions en Sarthe via les pages Facebook

Et le 2 juillet les convocations pleuvent: 6 gilets jaunes sont convoqués pour le mercredi 24 juillet à 13h30 au tribunal du Mans pour cette affaire. Les chefs d’accusation ont bien sûr évolué mais fort est de constater que la justice pour madame Schiappa va beaucoup plus vite que pour un citoyen lambda .
Vous calculez avec nous : moins de 2 mois entre les gardes à vue et le passage au tribunal alors que selon les statistiques provenant de la justice en octobre 2018 il s’écoule en moyenne entre l’infraction et la condamnation :

40,5 mois pour les crimes 
11,6 mois pour les délits 
13,6 mois pour les contraventions de 5e catégorie 

Effectivement il n’a pas été très judicieux de passer dans cette rue mais les accusations de madame la secrétaire ne sont-elles pas disproportionnées au regard des chefs d’inculpation ?
Nous rappelons que les images prises ce soir-là montre bien qu’à aucun moment madame Schiappa et sa famille n’ont été en danger et que le déferlement de haine et d’insultes n’a jamais existé .
Enfin et pour finir et alors que nous sommes à un 2 jours du procès nous nous demandons si à ce jour être “gilet jaune” n’est pas un crime d’État ?
La répression que nous subissons tous les weekends devient de plus en plus exacerbée et intolérable dans un état de droit comme le nôtre .
Sommes-nous devenus si dangereux aux yeux de l’État pour nous incarcérer le jour de la fête nationale sur les Champs-Élysées avec pour seule arme des ballons jaunes dans les mains .
Le fait de manifester dans les rues est-il si répréhensible de nos jours que des gens soient gazés et éborgnés ?
Sommes-nous toujours dans le pays des droits de l’homme ou vivons-nous maintenant en dictature ?
Nous ne baisserons pas les bras, nous ne reculerons pas et au contraire continuerons à dénoncer encore et encore les injustices de ce pays .

Ce mouvement est en marche et rien ne pourra l’arrêter . 
Les petites rivières font les grands fleuves de demain .
Pour une France juste et sociale, on ne lâche rien !!!
C’est ainsi que s’achève notre déclaration.

** Liens Soutien Politique

LEEV « SOPHIE BRINGUY »
https://www.facebook.com/story.php?story_fbid=2503960192957940&id=324506647569983
Parti Socialiste « Olivier Faure »
UPR « Francois Asselineau »
LFI « Alima Arouali Représentante LFI LE MANS « 

LIEN POUR LA CAGNOTTE (Frais d’avocat)

https://www.lepotcommun.fr/pot/9j16eakf

Publié dans actions, Média, Politique, Rassemblement | Marqué avec , , , , | 2 commentaires

Les gilets jaunes s’expliquent avant le procès Schiappa

Six gilets jaunes vont comparaître devant le tribunal du Mans ce mercredi 24 juillet 2019 pour répondre d’une nuit de mai mouvementée aux abords du domicile de Marlène Schiappa.

Les gilets jaunes ont organisé une conférence de presse ce lundi 22 juillet 2019 en présence de leur avocat Jean-Baptiste Vigin et sous la houlette de l'association « Citoyen Gilet Jaune 72 ».
Les gilets jaunes ont organisé une conférence de presse ce lundi 22 juillet 2019 en présence de leur avocat Jean-Baptiste Vigin et sous la houlette de l’association « Citoyen Gilet Jaune 72 ». (©Les Nouvelles de Sablé)

Ce mercredi 24 juillet 2019 six gilets jaunes vont être jugés au tribunal du Mans (Sarthe) après une manifestation devant le domicile du Mans, de la Secrétaire d’Etat Marlène Schiappa.

Les faits remontent à la nuit du vendredi 24 au samedi 25 mai 2019. Ce soir-là, une manifestation nocturne de gilets jaunes sillonne les rues du Mans.

A quelques encablures de la gare SNCF, le cortège s’arrête devant le domicile de la Secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa. Un événement qui a fait beaucoup de bruit au sens propre comme au figuré…

Lire aussi : Marlène Schiappa menacée de mort par des gilets jaunes devant son domicile

9 gilets jaunes en garde à vue

La machine médiatico-judiciaire s’est quelque peu emballée, attisée par un message posté sur Facebook le 27 mai dans lequel Marlène Schiappa dénonce une violence intolérable avant d’ajouter :

Je donne rendez-vous à ces « gilets jaunes » en pleine journée, sans leurs pétards et leurs outils, sans enfants à terroriser, dans la salle du tribunal pour répondre de leurs actes devant la justice »

En réponse, une lettre ouverte a été publiée par les gilets jaunes dès le 28 mai « pour rétablir la vérité » mais le dépôt de plainte de Marlène Schiappa a été acté.
L’enquête et les investigations des policiers ont débouché sur des auditions avec le placement en garde à vue 9 gilets jaunes les 17 et 18 juin 2019 (pour 4 d’entre-eux la procédure durera 32 heures).
A l’issue de cet épisode, les poursuites se sont arrêtées là pour 3 d’entre-eux. Les 6 autres sont donc convoqués au tribunal du Mans ce mercredi 24 juillet 2019, à 13 h 30.

Une vidéo dans la balance

Vidéo à l’appui, le groupe se défend des faits violents auxquels ils sont associés :

Non nous ne sommes pas arrivés en furie sous vos fenêtres »

Les manifestants reconnaissent qu’il « n’était pas judicieux de passer dans cette rue » et le fait que « des pétards ont été lancés, des coups de sifflets et de corne ont retenti ».

Nous concevons que cela ait pu réveiller vos enfants mais ce ne sont pas des insultes, des menaces de mort, des slogans extrêmement violents et notre violence inouïe. […] Vos enfants n’ont pas été exposés à des violences, à des menaces importants et répétées »

Ils réfutent avoir tapé sur les fenêtres, tagué et dégradé la maison et d’être resté sur place environ 15 minutes comme le stipule Marlène Schiappa.
Plus globalement, ils pointent :

Un témoignage erroné déformant les faits et destinés à charger les gilets jaunes […] Il y a eu mensonge et manipulation de la vérité »

Quand la politique s’en mêle…

Le caractère tatillon de la Secrétaire d’état et l’empressement de la machine judiciaire font réagir la classe politique.

Aujourd’hui, plusieurs partis et personnalités apportent leur soutien à commencer par le 1er secrétaire du Parti Socialiste Olivier Faure qui a posté un message sur Facebook ce lundi 22 juillet pour « pour relever la disproportion entre les actes mineurs des gilets jaunes et l’ampleur des conséquences judiciaires qui ont suivi ». Il suggère à Marlène Schiappa de retirer sa plainte…

Au niveau local, même son de cloche chez La France Insoumise 72 qui pointe l’acharnement judiciaire :

« Depuis le début du mouvement des gilets jaunes, nous assistons à un recours massif et disproportionné aux comparutions immédiates et à une sévérité inouïe des juges »

Europe Écologie Les Verts Sarthe affiche également son soutien et « appelle à la mesure » :

Le pouvoir dont dispose un membre de gouvernement doit être utilisé avec le plus grand discernement. En l’occurrence, la secrétaire d’État semble avoir pesé dans la balance pour des poursuites disproportionnées. Nous attendons de la justice qu’elle rétablisse l’équilibre »

En attendant l’audience du tribunal, un rassemblement de soutien est annoncé devant la Cité Judiciaire du Mans (Sarthe) ce mercredi 24 juillet 2019, à partir de 13 h 30.

Publié dans gilet jaune, Média, Politique, Rassemblement | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Procés Schiappa : la défense s’organise

Lundi 22 juillet 2019, au bar « le globe », a eu lieu une conférence de presse organisée par l’association « citoyen gilet jaune 72 » concernant l’affaire Schiappa. Les gilets jaunes incriminés étaient présents ainsi que un de leur avocat maître Vigin, ils ont enfin pu donner leur version. vous trouverez dans cet article la vidéo de la conférence de presse ainsi que l’article du Maine Libre paru dès hier soir.

Cependant le procès politique qui aura lieu demain, mercredi 24 juillet à 13H30 au tribunal du mans ne va pas être simple à gagner mais on ne lâche rien. N’hésitez pas à les soutenir face à cet abus de pouvoir, une cagnotte en ligne a été ouverte, la moindre petite somme est importante, ils ont besoin de vous :

https://www.lepotcommun.fr/pot/9j16eakf

Vidéo de la conférence

article de presse du maine libre

https://www.lemainelibre.fr/actualite/sarthe-gilets-jaunes-ils-denoncent-la-manipulation-faite-par-marlene-schiappa-22-07-2019-252274

Publié dans Média, Politique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Aprés l’UPR, EELV, voici maintenant le soutien du Ps :

Soutien les partis de l’opposition s’organise. Après l’UPR, EELV voici maintenant Olivier Faure premier secrétaire du Parti Socialiste :

Source : Facebook Compte Officiel de Olivier Faure

Publié dans Média, Politique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Après l’UPR voici le soutien de EELV

Source : Site d’Europe Ecologie Les Verts Sarthois

Publié dans Média, Politique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

J-3 avant le procès de nos amis et concitoyens

Avons-nous le droit, d’oublier nos amis si fort injustement jugés mercredi 24 Juillet prochain, juste pour avoir crié un peu fort et a une date un peu tardive, leurs désarrois ?
Rappel des faits par ce lien

https://www.lepotcommun.fr/pot/9j16eakf

Depuis Novembre le mouvement a connu des hauts et des bas mais cette affaire montre que sans union nous finiront par toucher le fond. L’union ne fait-il pas la force ? MERCI A EUX

La réponse de notre pouvoir en place, répression à coups de LBD, Gazage, GAV et maintenant jugement pour des faits mineurs. Et tout ceci ponctué par des mesures Gouvernemental qui passent comme une lettre à la poste, d’une porte-parole qui trouve le moyen de dire au média que la France d’en bas c’est la France « Kebab » preuve que la misère n’est pour eux qu’une banalité…

Dans la France de Macron, il est désormais possible d’aller à une fête et de n’en pas revenir d’ailleurs où est Steve ? Un mort sans sépulture , sans récit autour de celle-ci, un trou béant dans une soirée une défenestration sans corps et le gouvernement n’exige rien de sa police . Ah oui pour notre cher président la violence policière n’existe pas …. Des milliers de personnes Fabulent, un comble.

Revenons à ce procès, avons-nous le droit d’ignorer nos amis ? Serions devenu égoïste ? N’oubliez pas que cela aurait pu être vous, nous !!
Pour avoir un minimum de chance dans ce procès, nos amis n’ont que choix de s’aider de Baveux, pour défendre leurs causes, ceux-ci vont être obligé de faire surement un crédit pour ces honoraires à venir (Plusieurs milliers d’euros ) A l’époque ou le pouvoir d’achat est à ras des pâquerettes n’est-ce pas un coup de poignard supplémentaire ?

Nous osons donc vous solliciter pour une aide financière (Même Minime ) pour ces frais de justice . Voici le lien et n’oubliez pas que nous ferions pareil si vous étiez à leurs place. Chaque citoyen est maintenant un opposant politique dès lors qu’il ne pense pas comme le gouvernement si vous sortez des sentiers battus, si vous ne rentrez pas dans le moule, si vous n’acceptez pas leur dogme. Alors vous pouvez à n’importe quel moment être considéré comme un opposant politique et de ce fait vous pouvez être jugé comme le seront nos citoyen Gilets Jaune

Sachez que l’association a contacté tous les partis de l’opposition pour dénoncer ces abus de pouvoir. Nous espérons que le jour du jugement le 24 juillet qu’ils seront ENFIN se positionner sur ces dérives gouvernementales.

Publié dans Média | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Rencontre avec les têtes de Parti

Dans la continuité de nos rencontres avec nos élus ou représentant de parti

(Pour Rappel : rencontre avec les Elus Sarthois = Députés, Sénateur et représentant de parti sarthois = PS/LREM/UPR/LFI/NPA/EELV/RN , Rencontre avec des Têtes de parti national = PS/RN/UPR )

Après avoir Sollicité le président de L’UPR François Asselineau pour une rencontre sur Paris , celui a répondu Favorablement à notre demande.

 Le RDV a été pris le 10 Juillet dans ses locaux , s’en est suivi un échange enregistré ( celui-ci ayant son propre studio de TV ) .

 Il a été longuement évoqué l’affaire de la secrétaire d’état en Sarthe . VOIR à partir de 10’12 Pour Rappel 6 des citoyens Sarthois seront jugés le 24 Juillet . Nous vous laissons seul juge de son analyse .

 Abus de pouvoir quand tu nous tiens !!

Au court de cet entretien , nous avons bien entendu débattu sur les revendications propres aux citoyens GJ avec une demande de travail avec Monsieur Asselineau

Publié dans Média, Politique, Revendication | Marqué avec , , , , | 8 commentaires

Être Gilet Jaune pour la Justice Française, quelle dangerosité !!

Quelques chiffres sur la Justice française

Selon les dernières statistiques de la justice publiées en octobre 2018, il s’écoule en moyenne, entre l’infraction et la condamnation :

• 40,5 mois pour des crimes ;

• 11,6 mois pour des délits ;

 • 13,6 mois pour des contravention de 5ème classe.

Pour les citoyens Sarthois qui ont eu le malheur de manifester le 24 mai 2019 , seulement 2 mois pour être juger …

 Et alors qu’ il ne reste qu’une semaine avant leur procès, les 6 GJ mis en accusation n’ont toujours pas accès à leur dossier!!

Comment bien préparer sa défense dans de telle condition!!!!

Le pouvoir de la secrétaire d’état serait-il aussi énorme ?! Abus de pouvoir quand tu nous tiens !!! Aidons nos camarades Sarthois via cette cagnotte pour financer leurs frais de justice qui risque d’être très élevées

https://www.lepotcommun.fr/pot/9j16eakf

Publié dans gilet jaune, Média | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

La résistance des Citoyens Sarthois s’organise

CI -joint le témoignage de 3 de nos compatriotes ayant subi cette action judiciaire et qui seront injustement jugés le 24 Juillet . Quand vous, opposant au pouvoir en place, allez-vous réagir !! C’est l’occasion de montrer vos valeurs ! n’êtes-vous pas discrédité par ces dernières élections ? N’est-ce pas le moment de vous rapprocher du peuple ?Allez-vous enfin prendre les choses en main face à cette répression toujours plus grande envers les citoyens ?

Allez-vous enfin réagir face à ce mensonge d’état et ces abus de pouvoir.

A toutes et à tous, nos futurs compatriotes jugés injustement le 24 juillet sur le Mans , ont réellement besoin vous. Voici 2 liens importants pour eux :

Une cagnotte pour financer leurs frais de justices https://www.lepotcommun.fr/pot/9j16eakf

Une pétition en Ligne pour les soutenir http://chng.it/fZJRJQmDXF .

MERCI POUR EUX . Ils comptent sur vous.

Publié dans gilet jaune, Média | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire