dénonciations des convocations arbitraires d’une vingtaine de personnes

Nous, Citoyens Officiel 72,
Nous, Gilets Jaunes Sarthois,
Nous, Gilets Jaunes Officiels,
Nous, association Citoyen Gilet Jaune 72,

Nous, Colère 72,

Nous dénonçons, ce jour, les convocations arbitraires d’une vingtaine de personne sur LE MANS et la SARTHE au commissariat de police du Mans ayant pour seul but de mettre une pression démesurée sur nos concitoyens.

Souhaiteriez-vous des dénonciations ? Cela nous rappelle la triste époque de 39/45 et les dénonciations arbitraires…

Pour quelle raison ? A Cause de citoyens qui demandent dignement qu’on les entende ENFIN ?

Nous nous adressons au Président de la République, à son gouvernement, aux hommes politiques qui nous gouvernent ou nous ont gouverné depuis 30 ans, aux députés et aux sénateurs que nous avons élus pour nous représenter :

Quand allez-vous comprendre que chaque hiver des gens meurent de froid par manque de ressource ?
Pouvons-nous être fière de notre France quand nous constatons que des retraités, ayant travaillés toutes leurs vies, soient obligés, pour se restaurer, de faire la manche aux Restos du Cœur ?
Devons-nous crier famine et être condamné pour cela ou méritons-nous pour certains d’entre nous de perdre l’usage d’un œil ou d’un membre ?
Doit-on croire que la France « Pays des Droits de l’Homme » ne veut plus rien dire.
Que le Peuple malmené ne serait plus que juste bon à se taire et à crever à petit feu ? 
Que devons nos faire pour être entendu?
Que devons-nous faire pour que, vous, les politiques ouvriez les yeux ENFIN.
Le peuple d’en bas pleure et constate vos divisions dans vos propres rangs qui font le chou gras de la presse.

Néanmoins sachez que Nous nous battrons TOUJOURS pour nous faire entendre.
Sachez que le dévouement et l’abnégation dont nous faisons preuve depuis maintenant près de 7 mois ne cessera pas.

Ce contenu a été publié dans gilet jaune, manifestation, Média, Politique, Répression, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *