Augmentation à tout va ! (Article N°3)

NE NOUS TROMPONS PAS DE COMBAT : Le pouvoir d’achat n’est il pas la raison d’être des Citoyens en général (Jaunes et de tout autres couleurs ) Est il bon de rappeler le nombre de gens vivant en dessous du seuil de pauvreté ? ET pourtant 3 exemples qui sont passé comme une lettre a la poste depuis le début de l’été (Electricité / Contrôle Technique/Accès a la prime a la conversion )  , Combattre la répression policière est une chose , combattre notre pouvoir d’achat en est une autre (ET SURTOUT NE PAS l’OUBLIER)

  1. L’accès à la prime à la conversion automobile restreint à partir du 1er août

Face au succès du dispositif, en place depuis 2018, le gouvernement assume de « monter les exigences sur les véhicules propres ».
Les véhicules classés en vignette Crit’air 2 et immatriculés avant le 1er septembre 2019 ne seront plus du tout éligibles à la prime à la conversion, excluant donc du dispositif tous les diesels immatriculés avant cette date. « On monte les exigences sur les véhicules propres », a expliqué, jeudi 18 juillet, sur RTL Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique et des transports. Les véhicules flex-fuel fonctionnant au superéthanol E85 seront favorisés, car leur éligibilité prendra en compte un abattement de 40 % sur leurs émissions de CO2.

Jusqu’alors, la prime favorisait le diesel

La ministre a reconnu surtout que le dispositif en place depuis 2018, qui permet d’acheter une voiture neuve ou d’occasion récente en échange de la mise à la casse d’un véhicule ancien, était victime de son succès. « On change le système parce qu’on avait un objectif de 500 000 dans le quinquennat, qu’on est passé à un million et qu’on est déjà à 250 000 depuis le début de l’année après les 300 000 qui ont été attribués en 2018 », a-t-elle dit. « A ce rythme, on serait à 500 000 à la fin de l’année. Je pense qu’il est important de profiter de cette dynamique pour être plus exigeant sur les critères. »
Le communiqué publié mercredi soir par le ministère de la transition écologique mentionne des chiffres légèrement inférieurs – plus de 450 000 dossiers attendus cette année – mais aussi « un coût qui dépasserait de 300 millions d’euros le budget d’environ 600 millions initialement prévu dans la loi de finances pour 2019 ».
Jusqu’à ce changement de réglementation, la prime favorisait surtout l’achat de voitures diesel (47 %) et essence (46 %), principalement d’occasion (60 %), contre seulement 7 % de véhicules électriques, selon les données auxquelles Le Monde avait eu accès en novembre. Elle permettait alors d’acquérir un diesel vieux de sept ans (norme Euro 5), ceux-là même qui sont concernés par le scandale du « dieselgate », c’est-à-dire émettant des niveaux d’oxydes d’azote – des gaz toxiques très dangereux pour la santé – bien supérieurs aux limites européennes dans des conditions de conduite réelles.

Merci a notre gouvernement , nos voitures seront Refoulées (Contrôle technique )  et en plus suppression des aides sur les voitures d’occasion (Celle avant le 1er septembre 2019) !! Nous citons le Gouvernement ; cette mesure est victime de son Succès . Donc conclusion c’est Positif mais nous supprimons. A Tomber sur la tête .

Ce contenu a été publié dans Loi, Média, Politique, Revendication, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *