1 an déjà ! Suite

TRISTE CONSTAT DE LA SITUATION EN SARTHE

17 novembre 2018 – 17 novembre 2019 , La question du 1er article était quel résultat ?

Rien n’a changé , les pauvres sont toujours aussi Pauvre et la classe moyenne commence à racler ses fonds de tiroirs à la mi mois .

Ah si !!!!! on a obtenu 17 milliards :

  • la prime Macron avec un plafond à 1000 euros : qui en bénéficie ? Ne reste-t-elle pas au bon vouloir de l’employeur !
  • La baisse de la taxe d’habitation que la majorité des très pauvres ne payaient pas …
  • des reports de hausses de taxes : qui sont arrivées en juillet!
  • …………….

Un an de combat pour des miettes !!

Peut-on dire que le gouvernement a gagné? Le triste constat est de répondre des bouts des lèvres un mince oui

A-t-il réussi à nous faire rentrer? A voir le nombre de nos amis citoyens jaunes dans les villes le Samedi , on ne peut que répondre par le positif

Quelle a été notre réaction? Se critiquer entre nous, décrier l’action de l’un ou de l’autre.

“je ne l’aime pas donc je ne fais pas ou je ne le suis pas” “d’où vient cette action, qui l’a décidé? on ne m’a pas demandé mon avis donc je n’irai pas, Je fais ce que je veux” …

LA LISTE SERAIT LONGUE mais cela reste le triste constat . Où est le véritable problème ? Entre nous ou envers l’état ? Où est le véritable combat ? Entre nous ou contre les plus hautes instances de l’état ? Ce week-end c’était une nouvelle fois ENTRE NOUS ! Nouveau triste constat.

Sommes-nous ENFIN structurés ?

Prenons l’exemple du 16 et 17 novembre 2019 au Mans. ELLE était annoncée, elle a été attendue avec impatience pour certains et craint par d’autres : L’anniversaire du mouvement des gilets jaunes a eu lieu ce week-end.

Maintenant, c’est l’heure du bilan. En Sarthe, il y a un an c’était entre 7000 et 12000 de citoyens qui sont sortis crier leur colère.

Ce week-end, c’est moins de 200 citoyens qui ont eu le courage de sortir malgré les intempéries. Pourquoi pas plus de monde? que s’est-il passé?

Un appel sur 5 ronds-points a été fait le mardi puis 3 nouveaux appels pour d’autres rond points dans la semaine !!!! étaient-ils si nombreux les citoyens jaunes les dernières semaines pour couvrir autant de lieux? sans oublier l’appel national à manifester sur paris que bcp de sarthois suivent ….

Que restait il en forces vives au mouvement pour gérer la reprise de 8 ronds-points? C’est très bien d’espérer que la population ressorte malgré les craintes de la répression, encore faut-il que la communication soit faite pour qu’elle sache où aller et qu’elle soit accueillie par les citoyens jaunes toujours actif. Alors que s’est-il passé?

Témoignage N°1 « Sur Le MANS »

Samedi belle matinée à Auvours avec de belles actions : tractage, filtrage des entrées et sorties malgré l’interdiction des flics, barrière de péage alors que les citoyens (Jaunes) n’était qu’une trentaine de personnes. Vers midi, nous avons décidé de se porter en renfort au rond-point de Béner. A notre arrivée, ils faisaient acte de présence sur un côté de rond-point et du tractage. Donc il a été proposé de bloquer la rocade pour monter au Leclerc des Fontenelles et la déception : pas de solidarité mais on la fait quand même ça a duré 10 minutes mais ça a mis le bordel au rond-point !!! et encore la déception quand il a été proposé de repartir à Auvours avec ceux de Béner pour réouvrir les barrières en pensant à ceux qui rentraient de Paris et Béner n’a pas voulus!!! Nous sommes restés sur un rond-point à rien faire, ça ne sert à rien mais on ne regrette pas notre matinée à Auvours !!!

https://vialmtv.tv/les-gilets-jaunes-ont-un-an-petit-tour-sur-le-rond-point-dauvours/

Témoignage N°2 « Sur Paris »

On est parti du Mans en convoi à 7h, après un arrêt à Bonnetable puis Bellême pour récupérer du monde, nous avons fait route vers paris à 7 voitures. A mi-chemin, à Verneuil sur Avre, on s’arrête pour un arrêt café et pipi. En arrivant nous avons vu 3 gilets jaunes qui se mettaient sur le rond-point et la gendarmerie qui venait vers eux : ils les ont contrôlés. À la suite d’un échange tendu, j’ai rejoins notre groupe et on a décidé d’aller faire un petit tour sur le rond-point pour saluer nos collègues. Ce qui a été très amusant, c’est de voir que la Gendarmerie a été dépassé lorsqu’on a débarqué faisant passer le rond-point de 3 à une trentaine de personnes. Nous sommes arrivés sur les coups de 11h-11h30 et filons vers place d’Italie car vu l’heure et pour certaines raisons par rapport à la manif de Champerret. Après un contrôle de crs plutôt sommaire, nous arrivons place d’Italie vers midi, le climat était déjà tendu, la place était pleine de gj, bb, écolos, on voyait différents horizons!!! Ça n’a pas mis de temps à dégénérer, les banques étant attaquées, les fumigènes, les flashball pleuvent, la place est devenue en 30min une zone de guerre. À partir de là, on a été nassé!!! je me suis demandé si la manif allait partir, j’entendais déjà des rumeurs. Au loin je vois Faouzi Lelouch énervé. Je vais le voir, il m’explique que la préfecture a interdit la manif, qu’il les avait eus au tel. La consigne était de se mettre devant la rue de départ et d’attendre que les crs les laissent passer, mais qu’en fait ils se sont fait charger et reçu des lacrymo!!!! Les minutes voire les heures passent, et la même rengaine s’installe : feux, lacrymo, jet de pierre, flashball…… Cependant, je tiens à faire une mise au point: NON les gilets jaunes et les bb n’ont pas agressés les pompiers!!!! c’est bfm, cnew, lci et tous les médias qui ont fait leur buzz là-dessus. J’étais en première ligne. J’ai vu les GJ et les BB se mettre devant les feux pour éviter qu’ils soient éteints. Je les ai entendu dire « svp les gars, vous êtes avec nous, vous n’êtes pas avec des crs qui vous cognent dessus » c’était des phrases les invitant à être de notre côté. D’ailleurs, il a été dit” pas de casse les gars car bfm va encore dire de la merde”. Donc oui, les gj et les BB se sont interposés, mais aucune violence envers les pompiers. Oui des caillasses ont été jetées c’est sûr. Mais c’était les crs qui étaient visés. A croire qu’ils cherchaient que ça, une image de gj et bb caillassant des pompiers car ils se planquaient juste derrière les pompiers!! À un moment, j’ entends du bruit au loin, donc je décide de prendre de la hauteur. Et je vois derrière les camions des crs, une foule de dingue, des centaines voire milliers de personnes bloquées, interdites de nous rejoindre. Ils nous ont empêcher de nous rassembler, et les Mediaş ont montré que la place d’Italie alors qu’à l’extérieur il y avait des milliers de personnes!!! Trouvant le temps assez long, je commence à me poser la question de comment sortir, j’arrive près d’un boulevard avec un parc au milieu, je vois que celui-ci, protégé par une seule barrière, n’a que très peu de gendarme mobile dedans. Je demande aux gens autour de moi pourquoi ils ne tentent pas leurs chances, ils m’expliquent qu’ils ne sont pas chauds. Sans trop réfléchir, j’escalade la barrière et cours à travers ce petit parc en passant devant les gendarmes, les saluant même ironiquement. Une fois à l’extérieur, j’ai pu m’apercevoir que c’était pareil partout : scène de guérilla urbaine (lacrymo, feux et pompier, une boucle sans fin …) Je suis resté devant ce parc pendant une heure, une heure et demie, espérant revoir un de mes collègue. Puis il a été crié manif sauvage, tout le monde a commencé à partir. Nous étions entre 500 et 1000, difficile à évaluer mais il y avait foule!! Nous avons commencé à prendre les petites rues autour de place Italie, au début c’était chaotique, personne ne savait trop où aller. Puis, on s’est vraiment mis en marche vers bastille, motivés, décidés, chantant, nous avons même été acclamés par des gj aux fenêtres. Là je croise deux autres sarthois dans une rue, puis au détour d’une autre rue, je retombe sur deux collègues me faisant sentir moins seul. À peine le temps de raconter ce qu’on avait vu, que l’on a été chargé par la BRAV en moto par derrière, tirant des lacrymo et fendant la Foule!! Le cortège a été dispersé. On décide de suivre un groupe qui a l’air de connaître un petit peu le coin. On se retrouve entre 200 et 300 nous continuons direction bastille. Les infos arrivent “un cortège se forme place d’Italie” Certains veulent y retourner, d’autre non et disent bastille. Certains se séparent de nous et ont fini à une centaine, s’apercevant d’ailleurs qu’on est plus que des provinciaux : Toulouse, Montpellier, Rouen, Le Mans, on venait de partout, bien décidé à ne pas être venus à la capitale pour rien. On a déambulé dans les rues Paris avec le GPS, sous le regard stupéfait des gens qui nous regardaient d’un air hagard. Arrivant près de la place de la bastille, on est rejoint par des camion de crs et la bac tous Giro allumé. On s’est dit qu’ il se passe quelque chose : à une centaine de mètres, une nouvelle rumeur, bastille est délogée tout le monde va à châtelet. Nous décidons d’aller tout de même à bastille : on voit les crs chargés, repoussés les gj … On se prend des derniers gaz, puis on entend “oh les gars, vous êtes motivés?” on se retourne et on voit le militant Hadama Traore qui nous félicite d’être encore là déterminé. Il discute et prend une photo avec nous et sur cette belle rencontre, on décide de rejoindre les voitures et le reste du groupe qui nous attendait.

Témoignage n°3 « Sur Le Mans »

Ce week-end devait être une fête pour nous gilets jaunes du Mans et de la Sarthe En effet , nous devions fêter notre 1ere année de lutte , avec toutes ces revendications qui nous avaient fait sortir dans la rue l’année dernière . Pour cela , une réunion avait été organisée 1 mois avant pour décider du déroulement du week-end du 16 et 17 novembre 2019 !!!! Du coup , nous étions une 50 de personnes , face à un paperboard , rond-point , manifestation , plan à, plan b …. Après 2h de réunion , et 3 bouts de cake salé , tout était quasiment près … Alors , Fred ? Vous avez prévu quoi pour ce week-end ? Voilà ce que j’entendais la Semaine dernière au boulot Vous verrez bien …. Voilà ce que je leurs répondais … Mais voilà , nous sommes lundi matin , et je me demande ce que je vais dire ? A Paris , c’était affrontements et gazages et en province , pas grand-chose … 200 au plus fort chez nous en Sarthe !!!!! Presque 12000 il y a un an !!!! Pourtant , ma vision de la société n’a pas changé , je suis toujours en totale opposition à cette politique que les différents gouvernements nous imposent depuis presque 40 ans , et nous sommes des milliers voire millions à le penser . Alors pourquoi ne sommes-nous pas plus nombreux aujourd’hui ? Pourquoi autant de monde sont partis ? Notre message est le même et nos revendications aussi !!!! 17 novembre 2020 ? Nous serons combien a Béner ? 10 ? Il est temps pour nous , de nous structurés , d’arrêter les divisions et d’être audacieux !!!! Sinon nous crèverons de notre petite mort , c’est simple A bonne entendeur , méditer sur ces belles paroles , moi mon choix est fait.

Témoignage N° 4

Ce message pour exprimer mon ressenti vis-à-vis de ce jours 16 Novembre. Prise du rond-point d’Auvours : une bonne organisation et une équipe coordonnée. Nous avons réussi à bloquer 2 sorties et lever de barrières au péage en faisant 3 équipes bien que nous fussions une trentaine . Nous avons rejoint le rond-point de Béner pensant qu’ils viendraient au péage par la suite. Le résultat a été vite fait. Ceux qui s’y trouvaient préféraient rester sur place et ne rien faire alors que ceux du rond-point d’Auvours souhaitaient y retourner. dans l’après-midi, Il a été proposé de prendre la rocade jusqu’au Leclerc des Fontenelles. Ah oui ils ont levé la main pour dire « oui » et au moment d’y aller: décevant nous étions à peine 20. Conclusion les flics sont arrivés à vive allure donc demi-tour pas le choix. . Après il a été fait le reproche que c’était nul de se barrer dès que les flics sont arrivés sur la rocade, ok mais dans ce cas pourquoi quand nous avons à nouveau proposé le péage, on nous sort  » ce n’est pas évident car certains sont en sursis, d’autres des mises à l’épreuve etc.  » incohérent. Impression que ceux qui occupaient Béner ne voulaient faire que leurs petits trucs à eux et ce qui est marrant c’est que leurs actions n’ont nullement impactée quoi que ce soit (ni économiquement, ni gêné les flics brefs rien) ah si ce qui a impacté c’est leur propre portefeuille dépense inutile (carburant, denrée ou autre). En tout cas j’ai pu observer que si une action est proposée que si la majorité est ok bah certains de L’AP vont intervenir pour casser la proposition. Ils ont certainement oublié que toutes actions bien ou pas, il faut rester solidaire, que l’union fait la force . Bref ce qui est positif est l’action du rond-point d’Auvours une superbe équipe logique et ce n’était pas l’AP. …………………………………………………………………………………………………………………………………

Nous avons également regardé tristement les commentaires de nos amis Citoyens à travers les différents et innombrables Facebook sur le Mans et sa périphérie . Si notre situation financière n’était pas aussi précaire , cela serait plus que risible . Quand va-t-on s’écouter ? Echanger ? et se structurer ?

On perd des combattants à chaque rassemblement . Le un qui part un qui arrive … N’est qu’utopie !! À la suite de ce week-end nous ne pouvons-nous réjouir du résultat des actions en Sarthe . La division a de nouveau fait beaucoup de tort . Quand va-t-on le comprendre . Le 05 décembre !! Nous l’espérons …

L’union fait la force…

Ce contenu a été publié dans Lettre Ouverte. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à 1 an déjà ! Suite

  1. hello goodbye dit :

    ouin ouin « c’est ceux béner qui ont foutu la merde , nous a auvours on est super organisé on fait des super action et s’entend trop bien, les autre c’est division 🙁 snif » ridicule

    • Citoyen GJ 72 dit :

      Cher Monsieur cyclisme en Herbe . Sois-vous avez lu l’article entre les lignes , soit peut-être tout simplement un problème de compréhension . Je vous conseille vivement de le relire . A moins que vous ayez réussi à être sur tous les ronds-points en même temps , tout en étant à Paris ou même Nantes ?! alors là nous vous disons .Bravo. Il est vrai que maintenant les Velos se sont améliorés en terme de performance pour aller a un point a un autre TRES RAPIDEMENT. Nous Nous permettons à l’avenir de censurer et donc de plus publier les posts du cycliste en herbe . Qui a une imagination hors norme . Vous nous direz normal les ados s’amusent ,Il nous parle d’horizontalité , attention la sienne doit être bien basse l’empêchant de voir plus loin que le bout de son nez . Attention fumer la moquette détruit les neurones.
      Tchao Pantin

      • hello goodbye dit :

        bonsoir,
        non je ne l’ai pas lu entre les lignes au contraire, ça faisait longtemps que j’avais pas lu un de vos super article. La qualité n’a pas changé. Pas besoin de faire le malin, je pense bien comprendre ce que vous voulez dire dans cet article et je trouve que votre positionnement est regrettable. C’est pour cette raison que personne ne vous suit car vous casser les pieds sans même vous en rendre compte et c’est aussi pour cette raison qu’il y a davantage de sarthois à nantes ou paris que sur nos propres rond point. Quand allez vous faire preuve d’humilité et respecter l’horizontalité du mouvement ?

      • hello goodbye dit :

        C’est pas très correct de modifié son commentaire apres que j’y ai répondu. Enfin venant de citoyen officiel on peut s’attendre a toute les impolitesses. Mdr avec vos référence a l’herbe et la moquette, en attendant c’est peut être vous qui avait fumé la moquette avant de redistribué l’argent des cagnottes pour les condamné de l’affaire schiappa.
        Q.B. n’a rien reçu :/ Pouvez vous produire des éclaircissements sur ce point svp ? Car à ce jour cela s’appel de l’abus de bien social. Une association est quand même soumise à certaines contrainte, notamment lorsque est un réceptacle financier provenant de don de particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *