LA VÉRITÉ RIEN QUE LA VÉRITÉ TOUTE LA VÉRITÉ LES YEUX DANS LES YEUX.

« Nous Nous permettons de diffuser ce post (Avec son Accord )d’un Gilet Jaune de la 1ere heure en Sarthe , qui analyse parfaitement et explique cette réforme des retraites à venir « 

Voilà résumé en une seule phrase l’allocution du 1er ministre Philippe. Je n’ai jamais vu autant de mensonges d’état cumulés en un seul discours. Je vais vous démontrer point par point dans la synthèse que je vais vous communiquer d’ici ce soir tous ces mensonges d’état dans le discours de bonimenteurs de ce gouvernement dans cette réforme des retraites qui bien au contraire pour les femmes en particulier leur fera subir de plein fouet une dégradation du niveau de leur futures pensions.

Les mensonges de cette réforme des retraites Delevoye/Macron

1/Les pensions de réversion pour les conjoints baisseront passant à 70% des ressources du couple alors aujourd’hui est pris en compte 50% des ressources du conjoint décédé. Exemple un couple touche une pension de 1000€ chacun avec le système actuel le conjoint touchera 500 € de la retraite de son conjoint décédé + 1000 € total 1500€ alors qu’avec le nouveau système à 70% des ressources de l’ensemble du couple correspond à 1400 €par mois donc une perte mensuelle de 100 € par mois. Autre exemple 2000 € chacun pour un couple perte de 200€ par mois. Donc plus le conjoint décédé bénéficiait d’une pension élevée par rapport au conjoint et généralement les hommes plus la femme y perdra en compensation de sa pension de réversion.

2/L’âge de 62 ans serait maintenu pour pouvoir partir en retraite pleine et entière, foutaise. Pour ce faire il faudrait que vous ayez cotisé toute votre carrière professionnelle à taux plein sans période de chômage, sans stage non rémunéré, sans temps partiel contraint et en ayant commencé à travailler à 19 ans pour 43 années de cotisations obligatoires pour aujourd’hui. Mais le maintien de l’Age pivot à 64 ans engendra automatiquement une décote ou malus.

3/Les bonifications en % pour les enfants va baisser contrairement à l’affirmation de     M.PHILIPPE. Aujourd’hui pour 3 enfants vous avez une bonification de 10 % pour les 2 parents. Demain avec le nouveau système c’est 5% par enfant donc 15 % pour trois enfants mais divisé par 2 pour chaque parent donc 7,5% par parent au lieu des 10% aujourd’hui. Perte de 2,5%.

4/Le système Delevoye sera appliqué pour la génération de 1975 qui subira de plein fouet la réforme paupérisant et DISCRIMINATOIRE POUR LES JEUNES de 15 ans aujourd’hui alors que la génération d’avant 1975 gardera provisoirement l’ancien système puis en 2025 basculera sur le nouveau système. Il n’y a donc aucune universalité et égalité de traitement dans cette réforme contrairement à ce qui ce gouvernement.

5/Mathématiquement calculer le niveau des pensions sur toute une carrière avec ce système par point au lieu des 25 meilleures années pour le privé et les 6 derniers mois pour la fonction publique fera perdre entre 20 à 30 % le niveau des futures pensions en comparaison de notre système actuel. D’ailleurs rappelez la vidéo de M. FILLON qui affirmait que la mise en place d’un système par point à pour « vertu » de faciliter la baisse progressive du niveau des pensions. Tous les experts économiques disent qu’on ne peut garantir le pouvoir d’achat des pensionnés avec un système par point qui dépend totalement des gouvernements en place et de leurs lois de financement qui déterminent annuellement leurs modalités.

6/Indexer ce système par point sur les salaires et non pas sur le coût de la vie fera perdre tous les ans en % le montant des pensions. Pourquoi parce que nombre de profession ont vu depuis plusieurs années l’évolution de leurs salaires « gelés » par rapport à l’inflation et des prix. D’ailleurs pour exemple les retraites non revalorisées depuis 5 ans et revalorisée seulement cette année de 0,6 % bien loin de l’inflation qui se situe à minima autour de 1,2%. Autre exemple le gel du point d’indice des fonctionnaires -18% en 10 ans. Ils feront la même chose pour la non-revalorisation de la valeur du point de retraite.

7/Les 1000 euros à minima pour toutes et tous Mensonges. Pour ce faire il faudra à nouveau que vous ayez travaillé toute votre vie sans carrière hachée, sans temps partiel contraint et périodes de chômage qui viendront diminuer d’autant le niveau de votre pension.

8/Les travaux pénibles seront pris en compte et permettra un gain de 2 ans, manipulation car aujourd’hui nombre de métiers qui intègre une pénibilité permettent de gagner jusqu’à 5 ans de pré-retraite. Et alors que l’espérance de vie d’un salarié est inférieure de 7 à 8 ans pour ces métiers pénibles par rapport aux autres métiers.

9/Le système sera plus juste pour les femmes en particulier FAUX. Il faudra toujours que les femmes aient cotisé à taux plein sans chômage ou temps partiel contraint pour toucher une pension sans décote ou malus. D’autant que les bonifications de trimestres pour les enfants spécifiques aux femmes disparaîtront. Donc les 1000€ pour toutes et tous est un mensonge. Et la bonification en % pour les enfants comme expliqué au point 3 baissera de 2,5%.

10/Les régimes spéciaux seront progressivement supprimés FAUX puisque des 2025 pour les générations de 1975 une répartition entre l’ancien système (c’est-à-dire l’actuel) et le nouveau, un calcul savant de répartition de 70% et 30 % avec encore un % d’actualisation pour faire « basculer » ces salariés dans le nouveau système sera mis en place. Donc une nouvelle usine à gaz qui rendra impossible le calcul précis d’une future pension.

11/Un odieux chantage concerne les salariés de l’éducation nationale qui conditionne leurs augmentations de salaire, le gouvernement reconnaissant qu’avec cette réforme ils seraient les grands perdants fiat pression à la soumission de la signature d’un véritable chèque en blanc sans savoir de quel niveau progressif seraient ces augmentations.

12/Ce gouvernement nous assure qu’il n’y aura pas de retraite à moins de 1000 euros (soit 85% du SMIC). C’est pourtant déjà dans l’article 4 de la loi de 2003-775 qui n’est toujours pas appliqué aujourd’hui. Alors chat échaudé craint l’eau froide. Nous n’avons plus aucune confiance dans ce gouvernement.

13/Ils prétendent à un système universel et égalitaire alors qu’ils scindent les salariés en deux. Ceux nés avant 1975 et les autres nés après 1975 qui ne pourront pas prétendre au même calcul du niveau de leur pension. Et que ne seront pas concerné les policiers, les pompiers et les militaires !!

14/Une soi-disant règle d’or sera mise en place pour empêcher la valeur du point de baisser FAUX. Car elle existe déjà dans le système actuel c’est une obligation contractuelle de notre système par répartition.

15/On ne connaît toujours pas la valeur du point de cette réforme et les modalités de revalorisation annuelle précis permettant un calcul crédible d’une future pension.

16/Enfin rien absolument dans cette soi-disant universalité et égalité de traitement du côté du monde la finance et du CAC 40 qui vont continuer à vivre des jours heureux. Aucune obole sociale comme une taxe TOBIN de 1% sur les transactions financières pour pérenniser le financement de notre sécurité sociale par répartition. M. Macron et son gouvernement sont bel et bien un gouvernement qui protège les banques et les très très riches qu’ils soient entreprises ou particuliers.

17/Pas de cotisation robot non plus pour rééquilibrer les cotisations des entreprises très robotisées par rapport à celles à forte main-d’œuvre. Aucune anticipation de la révolution de cette génération de robots qui remplaceront les femmes et les hommes au travail dont les économistes prévoient que 50% de l’activité humaine en 2050 environ sera réalisé par des robots intelligents. Alors qui cotisera pour pérenniser les comptes de la sécurité sociale ??

Je pourrais encore décortiquer point par point toutes les mesures de cette réforme injuste et inégalitaire que je pourrai qualifier de REFORME DU DÉSESPOIR. Car je n’ai jamais vu en un seul discours autant de mensonges d’état et de manipulation de langage.

Les rapaces de la capitalisation sont en marche pour dépecer notre sécurité sociale par répartition. Il suffit de lire l’étude Molinari qui préconise l’entrée d’un système de capitalisation pour « équilibrer « le financement de nos retraites avant d’attaquer la capitalisation de l’assurance maladie de ce qu’on appelle le petit risque c’est-à-dire hors de l’hospitalisation et des maladies « lourdes » comme le cancer.

Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

1 an déjà ! Suite

TRISTE CONSTAT DE LA SITUATION EN SARTHE

17 novembre 2018 – 17 novembre 2019 , La question du 1er article était quel résultat ?

Rien n’a changé , les pauvres sont toujours aussi Pauvre et la classe moyenne commence à racler ses fonds de tiroirs à la mi mois .

Ah si !!!!! on a obtenu 17 milliards :

  • la prime Macron avec un plafond à 1000 euros : qui en bénéficie ? Ne reste-t-elle pas au bon vouloir de l’employeur !
  • La baisse de la taxe d’habitation que la majorité des très pauvres ne payaient pas …
  • des reports de hausses de taxes : qui sont arrivées en juillet!
  • …………….

Un an de combat pour des miettes !!

Peut-on dire que le gouvernement a gagné? Le triste constat est de répondre des bouts des lèvres un mince oui

A-t-il réussi à nous faire rentrer? A voir le nombre de nos amis citoyens jaunes dans les villes le Samedi , on ne peut que répondre par le positif

Quelle a été notre réaction? Se critiquer entre nous, décrier l’action de l’un ou de l’autre.

“je ne l’aime pas donc je ne fais pas ou je ne le suis pas” “d’où vient cette action, qui l’a décidé? on ne m’a pas demandé mon avis donc je n’irai pas, Je fais ce que je veux” …

LA LISTE SERAIT LONGUE mais cela reste le triste constat . Où est le véritable problème ? Entre nous ou envers l’état ? Où est le véritable combat ? Entre nous ou contre les plus hautes instances de l’état ? Ce week-end c’était une nouvelle fois ENTRE NOUS ! Nouveau triste constat.

Sommes-nous ENFIN structurés ?

Prenons l’exemple du 16 et 17 novembre 2019 au Mans. ELLE était annoncée, elle a été attendue avec impatience pour certains et craint par d’autres : L’anniversaire du mouvement des gilets jaunes a eu lieu ce week-end.

Maintenant, c’est l’heure du bilan. En Sarthe, il y a un an c’était entre 7000 et 12000 de citoyens qui sont sortis crier leur colère.

Ce week-end, c’est moins de 200 citoyens qui ont eu le courage de sortir malgré les intempéries. Pourquoi pas plus de monde? que s’est-il passé?

Un appel sur 5 ronds-points a été fait le mardi puis 3 nouveaux appels pour d’autres rond points dans la semaine !!!! étaient-ils si nombreux les citoyens jaunes les dernières semaines pour couvrir autant de lieux? sans oublier l’appel national à manifester sur paris que bcp de sarthois suivent ….

Que restait il en forces vives au mouvement pour gérer la reprise de 8 ronds-points? C’est très bien d’espérer que la population ressorte malgré les craintes de la répression, encore faut-il que la communication soit faite pour qu’elle sache où aller et qu’elle soit accueillie par les citoyens jaunes toujours actif. Alors que s’est-il passé?

Témoignage N°1 « Sur Le MANS »

Samedi belle matinée à Auvours avec de belles actions : tractage, filtrage des entrées et sorties malgré l’interdiction des flics, barrière de péage alors que les citoyens (Jaunes) n’était qu’une trentaine de personnes. Vers midi, nous avons décidé de se porter en renfort au rond-point de Béner. A notre arrivée, ils faisaient acte de présence sur un côté de rond-point et du tractage. Donc il a été proposé de bloquer la rocade pour monter au Leclerc des Fontenelles et la déception : pas de solidarité mais on la fait quand même ça a duré 10 minutes mais ça a mis le bordel au rond-point !!! et encore la déception quand il a été proposé de repartir à Auvours avec ceux de Béner pour réouvrir les barrières en pensant à ceux qui rentraient de Paris et Béner n’a pas voulus!!! Nous sommes restés sur un rond-point à rien faire, ça ne sert à rien mais on ne regrette pas notre matinée à Auvours !!!

https://vialmtv.tv/les-gilets-jaunes-ont-un-an-petit-tour-sur-le-rond-point-dauvours/

Témoignage N°2 « Sur Paris »

On est parti du Mans en convoi à 7h, après un arrêt à Bonnetable puis Bellême pour récupérer du monde, nous avons fait route vers paris à 7 voitures. A mi-chemin, à Verneuil sur Avre, on s’arrête pour un arrêt café et pipi. En arrivant nous avons vu 3 gilets jaunes qui se mettaient sur le rond-point et la gendarmerie qui venait vers eux : ils les ont contrôlés. À la suite d’un échange tendu, j’ai rejoins notre groupe et on a décidé d’aller faire un petit tour sur le rond-point pour saluer nos collègues. Ce qui a été très amusant, c’est de voir que la Gendarmerie a été dépassé lorsqu’on a débarqué faisant passer le rond-point de 3 à une trentaine de personnes. Nous sommes arrivés sur les coups de 11h-11h30 et filons vers place d’Italie car vu l’heure et pour certaines raisons par rapport à la manif de Champerret. Après un contrôle de crs plutôt sommaire, nous arrivons place d’Italie vers midi, le climat était déjà tendu, la place était pleine de gj, bb, écolos, on voyait différents horizons!!! Ça n’a pas mis de temps à dégénérer, les banques étant attaquées, les fumigènes, les flashball pleuvent, la place est devenue en 30min une zone de guerre. À partir de là, on a été nassé!!! je me suis demandé si la manif allait partir, j’entendais déjà des rumeurs. Au loin je vois Faouzi Lelouch énervé. Je vais le voir, il m’explique que la préfecture a interdit la manif, qu’il les avait eus au tel. La consigne était de se mettre devant la rue de départ et d’attendre que les crs les laissent passer, mais qu’en fait ils se sont fait charger et reçu des lacrymo!!!! Les minutes voire les heures passent, et la même rengaine s’installe : feux, lacrymo, jet de pierre, flashball…… Cependant, je tiens à faire une mise au point: NON les gilets jaunes et les bb n’ont pas agressés les pompiers!!!! c’est bfm, cnew, lci et tous les médias qui ont fait leur buzz là-dessus. J’étais en première ligne. J’ai vu les GJ et les BB se mettre devant les feux pour éviter qu’ils soient éteints. Je les ai entendu dire « svp les gars, vous êtes avec nous, vous n’êtes pas avec des crs qui vous cognent dessus » c’était des phrases les invitant à être de notre côté. D’ailleurs, il a été dit” pas de casse les gars car bfm va encore dire de la merde”. Donc oui, les gj et les BB se sont interposés, mais aucune violence envers les pompiers. Oui des caillasses ont été jetées c’est sûr. Mais c’était les crs qui étaient visés. A croire qu’ils cherchaient que ça, une image de gj et bb caillassant des pompiers car ils se planquaient juste derrière les pompiers!! À un moment, j’ entends du bruit au loin, donc je décide de prendre de la hauteur. Et je vois derrière les camions des crs, une foule de dingue, des centaines voire milliers de personnes bloquées, interdites de nous rejoindre. Ils nous ont empêcher de nous rassembler, et les Mediaş ont montré que la place d’Italie alors qu’à l’extérieur il y avait des milliers de personnes!!! Trouvant le temps assez long, je commence à me poser la question de comment sortir, j’arrive près d’un boulevard avec un parc au milieu, je vois que celui-ci, protégé par une seule barrière, n’a que très peu de gendarme mobile dedans. Je demande aux gens autour de moi pourquoi ils ne tentent pas leurs chances, ils m’expliquent qu’ils ne sont pas chauds. Sans trop réfléchir, j’escalade la barrière et cours à travers ce petit parc en passant devant les gendarmes, les saluant même ironiquement. Une fois à l’extérieur, j’ai pu m’apercevoir que c’était pareil partout : scène de guérilla urbaine (lacrymo, feux et pompier, une boucle sans fin …) Je suis resté devant ce parc pendant une heure, une heure et demie, espérant revoir un de mes collègue. Puis il a été crié manif sauvage, tout le monde a commencé à partir. Nous étions entre 500 et 1000, difficile à évaluer mais il y avait foule!! Nous avons commencé à prendre les petites rues autour de place Italie, au début c’était chaotique, personne ne savait trop où aller. Puis, on s’est vraiment mis en marche vers bastille, motivés, décidés, chantant, nous avons même été acclamés par des gj aux fenêtres. Là je croise deux autres sarthois dans une rue, puis au détour d’une autre rue, je retombe sur deux collègues me faisant sentir moins seul. À peine le temps de raconter ce qu’on avait vu, que l’on a été chargé par la BRAV en moto par derrière, tirant des lacrymo et fendant la Foule!! Le cortège a été dispersé. On décide de suivre un groupe qui a l’air de connaître un petit peu le coin. On se retrouve entre 200 et 300 nous continuons direction bastille. Les infos arrivent “un cortège se forme place d’Italie” Certains veulent y retourner, d’autre non et disent bastille. Certains se séparent de nous et ont fini à une centaine, s’apercevant d’ailleurs qu’on est plus que des provinciaux : Toulouse, Montpellier, Rouen, Le Mans, on venait de partout, bien décidé à ne pas être venus à la capitale pour rien. On a déambulé dans les rues Paris avec le GPS, sous le regard stupéfait des gens qui nous regardaient d’un air hagard. Arrivant près de la place de la bastille, on est rejoint par des camion de crs et la bac tous Giro allumé. On s’est dit qu’ il se passe quelque chose : à une centaine de mètres, une nouvelle rumeur, bastille est délogée tout le monde va à châtelet. Nous décidons d’aller tout de même à bastille : on voit les crs chargés, repoussés les gj … On se prend des derniers gaz, puis on entend “oh les gars, vous êtes motivés?” on se retourne et on voit le militant Hadama Traore qui nous félicite d’être encore là déterminé. Il discute et prend une photo avec nous et sur cette belle rencontre, on décide de rejoindre les voitures et le reste du groupe qui nous attendait.

Témoignage n°3 « Sur Le Mans »

Ce week-end devait être une fête pour nous gilets jaunes du Mans et de la Sarthe En effet , nous devions fêter notre 1ere année de lutte , avec toutes ces revendications qui nous avaient fait sortir dans la rue l’année dernière . Pour cela , une réunion avait été organisée 1 mois avant pour décider du déroulement du week-end du 16 et 17 novembre 2019 !!!! Du coup , nous étions une 50 de personnes , face à un paperboard , rond-point , manifestation , plan à, plan b …. Après 2h de réunion , et 3 bouts de cake salé , tout était quasiment près … Alors , Fred ? Vous avez prévu quoi pour ce week-end ? Voilà ce que j’entendais la Semaine dernière au boulot Vous verrez bien …. Voilà ce que je leurs répondais … Mais voilà , nous sommes lundi matin , et je me demande ce que je vais dire ? A Paris , c’était affrontements et gazages et en province , pas grand-chose … 200 au plus fort chez nous en Sarthe !!!!! Presque 12000 il y a un an !!!! Pourtant , ma vision de la société n’a pas changé , je suis toujours en totale opposition à cette politique que les différents gouvernements nous imposent depuis presque 40 ans , et nous sommes des milliers voire millions à le penser . Alors pourquoi ne sommes-nous pas plus nombreux aujourd’hui ? Pourquoi autant de monde sont partis ? Notre message est le même et nos revendications aussi !!!! 17 novembre 2020 ? Nous serons combien a Béner ? 10 ? Il est temps pour nous , de nous structurés , d’arrêter les divisions et d’être audacieux !!!! Sinon nous crèverons de notre petite mort , c’est simple A bonne entendeur , méditer sur ces belles paroles , moi mon choix est fait.

Témoignage N° 4

Ce message pour exprimer mon ressenti vis-à-vis de ce jours 16 Novembre. Prise du rond-point d’Auvours : une bonne organisation et une équipe coordonnée. Nous avons réussi à bloquer 2 sorties et lever de barrières au péage en faisant 3 équipes bien que nous fussions une trentaine . Nous avons rejoint le rond-point de Béner pensant qu’ils viendraient au péage par la suite. Le résultat a été vite fait. Ceux qui s’y trouvaient préféraient rester sur place et ne rien faire alors que ceux du rond-point d’Auvours souhaitaient y retourner. dans l’après-midi, Il a été proposé de prendre la rocade jusqu’au Leclerc des Fontenelles. Ah oui ils ont levé la main pour dire « oui » et au moment d’y aller: décevant nous étions à peine 20. Conclusion les flics sont arrivés à vive allure donc demi-tour pas le choix. . Après il a été fait le reproche que c’était nul de se barrer dès que les flics sont arrivés sur la rocade, ok mais dans ce cas pourquoi quand nous avons à nouveau proposé le péage, on nous sort  » ce n’est pas évident car certains sont en sursis, d’autres des mises à l’épreuve etc.  » incohérent. Impression que ceux qui occupaient Béner ne voulaient faire que leurs petits trucs à eux et ce qui est marrant c’est que leurs actions n’ont nullement impactée quoi que ce soit (ni économiquement, ni gêné les flics brefs rien) ah si ce qui a impacté c’est leur propre portefeuille dépense inutile (carburant, denrée ou autre). En tout cas j’ai pu observer que si une action est proposée que si la majorité est ok bah certains de L’AP vont intervenir pour casser la proposition. Ils ont certainement oublié que toutes actions bien ou pas, il faut rester solidaire, que l’union fait la force . Bref ce qui est positif est l’action du rond-point d’Auvours une superbe équipe logique et ce n’était pas l’AP. …………………………………………………………………………………………………………………………………

Nous avons également regardé tristement les commentaires de nos amis Citoyens à travers les différents et innombrables Facebook sur le Mans et sa périphérie . Si notre situation financière n’était pas aussi précaire , cela serait plus que risible . Quand va-t-on s’écouter ? Echanger ? et se structurer ?

On perd des combattants à chaque rassemblement . Le un qui part un qui arrive … N’est qu’utopie !! À la suite de ce week-end nous ne pouvons-nous réjouir du résultat des actions en Sarthe . La division a de nouveau fait beaucoup de tort . Quand va-t-on le comprendre . Le 05 décembre !! Nous l’espérons …

L’union fait la force…

Publié dans Lettre Ouverte | 3 commentaires

1 An déjà !

Qui aurait parié un euro que ce mouvement serait encore là un an plus tard ? N’étions-nous pas parti pour juste un samedi ? juste quelques jours? Nous sommes sûrement moins nombreux, mais toujours en vie, et même prêt à rebondir pour certains .

Continuer la lecture

Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

09 NOVEMBRE 2019 ADP, ILS VEULENT NOUS BAILLONER !

Stand ADP du 09 Novembre 2019

En cette date du 09 novembre 2019 , l’association “Citoyens gilets jaunes 72” avait organiser une action de communication autour de la pétition lancée par le gouvernement concernant la mise en place d’un referendum sur la privatisation des aéroports de Paris sous forme de stand sur la place des Jacobins, au Mans de 10H30 à 14H30. Le stand se voulait ludique et avait pour but de se rapprocher de la population, et de les alerter sur cette incohérence d’une part et sur ces futurs dividendes qui vont remplir les poches des actionnaires et vider un peu plus celles de l’état !!!!!
En effet !!! Où est la pertinence de cette privatisation? Les caisses de l’état sont soi-disant vides (Serrez-vous la ceinture mais pauvres petits français, on doit faire des économies … ) et l’on va privatiser une institution rentable pour engraisser des actionnaires . On marche sur la tête !! PASSONS ………
Ce groupe de citoyens (Jaunes) avaient au préalable, fait les choses dans les règles:
déclaration en préfecture ……. (Voir photo ci dessous du récépissé)

Demande d’électricité auprès de la mairie pour pouvoir enregistrer en direct les signatures des citoyens ,petit stand restauration pour accueillir les futurs signataires ….
Les débuts étaient prometteurs : l’installation s’est bien passée, un placier de la mairie les a accueillis en leur indiquant leur emplacement et leur permettant d’accéder à l’électricité et une patrouille de la police municipale est venue constater leur installation.

DIAPORAMA

A croire que Malgré tout cela, être dans les règles ne suffit pas.
Le placier est revenu pour que les voitures soient enlevées malgré l’autorisation de la mairie.
Une 2ème patrouille de la police municipale est venue pour contrôler leur autorisation de déclaration.
Et le coup de grâce : aux alentours de 12H , une meute de force de l’ordre est venue à leur rencontre prétextant une réquisition du parquet pour un contrôle d’identité de tous les intervenants qui étaient sur le stand. Les forces de l’ordre ont procédé à une fouille des sacs, ils ont pris des photos et filmer les personnes présentes. Nous ferons abstraction de leurs remarques et petits sourires en coin qui, pour nous, sont indignes de personnes représentant notre état de droit.
Mais quel était leur but ??????
Bien sûr, nous ne sommes pas dupes, tout était calculé: FAIRE FUIR LES CITOYENS LAMBDAS VENANT A NOTRE RENCONTRE!!
Force est de constater, qu’avant leur intervention, 12 signatures avaient été obtenues en 1 heure et qu’après leur départ : quasiment plus rien. Pire!!! ils ont bien choisi le moment pour intervenir : 4 citoyens, présents sur le stand et prêt à signer, ont préféré partir!!
Malgré cette tentative d’intimidation, les citoyens gilets jaunes ne baisseront pas les bras et envisagent rapidement une rencontre avec le préfet !!!!
Nous préciserons que le stand avait été placé juste en dessous d’une caméra de surveillance qui, nous n’en doutons pas, fonctionnait très bien pour le coup ……
Nous profiterons donc de nos futurs rendez-vous avec les postulants à la mairie du Mans pour évoquer tous ces faits, car pour nous, cela va trop loin vis à vis d’homme et de femmes qui ne font rien de répréhensible. . A moins qu’aujourd’hui, un stylo et une pétition leurs fassent si peur ????
A SUIVRE …..

** (Voir article Article N° 2 LE MANS , CITOYENS NON ENCARTÉS A La conquête des Municipales)

https://citoyen-officiel72.fr/article-n-2-le-mans-citoyens-non-encartes-a-la-conquete-des-municipales/

MERCI A NOS LECTEURS QUI SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX

Article de presse confirmant nos écrits

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-mans-72000/le-mans-un-rassemblement-de-gilets-jaunes-tres-encadre-par-les-forces-de-l-ordre-9c33e41e-02f8-11ea-8673-8b428369005a?fbclid=IwAR3bHDYhiHFPTMvjzCT6HK4Sl_G3Q3yiQoNWrDUjLp0X900R1efELQyjTzk


Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

Article N° 2 LE MANS , CITOYENS NON ENCARTES A La conquête des Municipales

Nos premières rencontres avec les listes officiels ou officieuses à la candidature aux municipales de Mans ont commencé.

Fort de notre expérience avec les minis débat dont les thèmes étaient orientés sur la politiques nationales, notre collectif a travaillé sur 8 thèmes locaux en vue des Municipales.

Nous nous sommes appliqués à la rédaction de questions pour alimenter les débats de manière pertinentes, elles seront identiques pour tous les futures candidat(e)s permettant aux électeurs de faire un comparatif des promesses et des orientations des candidats.

Ces questions ont été élaborées lors de groupe de travail et partent de constats , de dérives continuelles et de dysfonctionnement sur notre ville et son agglomération.

Bien-sûr, nous étayons nos propos avec des chiffres factuels dans plusieurs domaines. Les minis-débats ont lieu dans des salles de la ville du Mans que nous obtenons grâce à l’aide de l’association “Citoyens Gilets jaunes 72” , que nous remercions.

Cela nous permet d’être complétement indépendant vis à vis des personnalités avec qui nous débattons!

Les citoyens (Jaunes) sont structurés en déplaisent à beaucoup. Nous posons nos Jalons. Après les remerciements d’usages nous demandons à pouvoir filmer la rencontre, pour être le plus proche possible de la réalité lors de la rédaction de nos Comptes rendus. Reçu 3 sur 3 (Les 3 premières listes rencontré ont accepté)

Nous ressentons certaines appréhensions pour certains intervenants de notre groupe: peur de pas être à la hauteur ou tout simplement se faire berner.

Heureusement, certains du groupe ne sont plus des novices, ils savent recentrer le débat si nécessaire. Nous constatons que pour certaines listes , le programme aux municipales est aux prémices voire inexistant !!!!! Cependant, ils ne nous le cachent pas, ils nous écoutent, ils acceptent l’exercice des questions réponses et s’y soumettent avec intérêt.

Bon à préciser qu’avant cette rencontre, ils n’avaient pas la connaissance de la teneur de nos questions. Aucune raison de leurs Facilités la tâche!!! Les questions fusent, les réponses demeurent pour certaines sans réponse surtout lors d’argumentation avec des chiffres. Nous nous permettons de les relancer sur leurs réponses et d’approfondir au maximum les sujets, nous leurs remettons en mains propres des documents confirmant nos dires.

Ils prennent soigneusement des notes et sont très étonnés de notre pertinence sur certains sujets. Il faut avouer que nous avons des spécialistes sur les thèmes abordés . Tout y passe , même le RIC Local , reçu 2 sur 3 … Impressionnant !! Serions-nous enfin écoutés et surtout compris ? Ou tout simplement un jeu de dupe de leur part ?

Nous restons et resterons bien évidemment sur nos gardes !!!! Agréable de constater aussi que 3 têtes de liste ont également accepté d’accompagner certains d’entre nous lors de leur action auprès d’une population spécifique pour avoir une meilleure analyse du terrain avec des exemples concrets.

Globalement nous nous sommes sentis écouté maintenant à voir si nous constaterons que nos revendications seront dans leurs programmes de Campagne.

Les discussions étant intéressantes et riches, tous les thèmes n’ont pu être abordés. Les personnalités ont accepté un 2ème mini débats pour les aborder. A SUIVRE……….

Commentaire de Citoyens de toutes couleurs présents à ces Mini Débat:

Philippe :<<J’ai pu participer à plusieurs débats avec diverses personnalités politiques locales (députés, élue au conseil régional, candidats aux élections municipales).  Ces débats avaient initialement pour but d’apaiser par le dialogue les tensions entre le mouvement des gilets jaunes et le pouvoir politique en place, par l’expression de nos insatisfactions auprès des élus. A chaque fois, le respect et la cordialité d’un côté comme de l’autre ont été respectés. Sur cette base, des échanges constructifs ont permis de mettre en avant diverses préoccupations de notre mouvement, de pointer divers dysfonctionnements de nos institutions, et de faire des propositions concrètes. Ses débats nous ont également permis de mesurer les compétences de nos interlocuteurs, de mieux comprendre le rôle de chacune des différentes institutions. Nous constatons également que nos interlocuteurs sont généralement prêts à nous rencontrer une seconde fois, et qu’ils apprécient le travail de préparation de ces débats, et que en représentant une partie de la population, nous leur permettons de rester proche des citoyens et de leurs préoccupations. Pour ma part j’ai principalement œuvré dans le mouvement autour des thèmes de l’écologie, et j’ai senti progressivement mes « collègues » s’approprier ou conforter leur adhérence à cette thématique.>>

VINCENT : <<Démat, mon ressenti sur le sujet des Mini-débats, vaste sujet.
Les 3 groupes que nous avons rencontré me conforte dans mon ressenti. Ils se sont présentés à nous sans programmes et avec des idées bien arrêtées sur la façon dont ils conçoivent leurs gestion d’une commune.
J’ai l’impression de m’être retrouvé au XIX siècle, au temps où la bonne société des Dames Patronnesse faisait la charité aux petits peuple.
Ils sont incapable de comprendre les ressentis de ceux pour qui la vie est devenue une survie et ou la fin du mois commence le 10, voir plus tôt pour certains.
Ils ne comprennent pas que les problèmes d’aujourd’hui sont la résultante de 40 ans de politique en faveur de la classe dominante, que les représentants élus, ne représentent plus que mêmes.
L’obtention du RIC servira toutes les causes et ensemble nous l’obtiendrons de la même manière que nos anciens.
La lutte des classes est remplacée par la lutte pour les justices sociales, fiscales, économiques et écologiques.
Ils n’ont pas vu que le peuple s’est réveillé.>>

FREDERIC <<Novembre 2018 , Novembre 2019 1 an de gilets jaunes , de revendications , de manifestations , de réunions , des rencontres , beaucoup de rencontres , des échanges , des accords et des désaccords , des amitiés et des engueulades , mais toujours pour moi la même envie de justice , sociale et fiscale , pour nous , nos gosses , les retraités , les pauvres , les jeunes , les classes moyennes , les ouvriers etc. …bref pour notre beau pays de France . Alors pour avoir des réponses , nous avons pris notre bâton de pèlerin pour rencontrer nos élus nationaux pour leurs expliquer ce qu’ils avaient peut-être oublié !!!!! Nos peurs , nos attentes , notre envie d’un pays plus juste et plus propre pour tout le monde !!!! Aujourd’hui , c’est localement , pour les communes de notre département que nous continuons nos débats , et plus particulièrement au Mans. Nos revendications sont nombreuses et nos sujets aussi divers que notre groupe !!!!! Entre nous , la même envie , faire comprendre à notre futur ( e ) maire qu’il ou elle devra faire campagne non plus pour un parti politique mais pour le  » mieux vivre  » de 150000 citoyens . Questions , réponses, dialogues , les 1ere rencontrés commencent à comprendre notre démarche , voir nous démarche pour les aider !!!!! Belle utopie me diront certains et certaines mais ne sommes sommes-nous pas des lanceurs d’alertes ? Je le pense …>>

DIVERS: ******NOUS RECHERCHONS ACTIVEMENT POUR UN THEME SUR LE HANDICAP, DES PERSONNES QUI CONNAISSENT TOUTES LES DEMARCHES POUR DES DROITS // ET SURTOUT LES CONTRAINDES DE LOURDEURS ADMINISTRATRICES POUR OBTENIR DES DROITS DIVERS // Adresse mail :lesgiletsjaunes72@gmx.fr

Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

LE MANS , CITOYENS NON ENCARTES A La conquête des Municipales

A l’aube de ce mois de novembre, une multitude de listes Fleurissent pour conquérir la municipalité du Mans : « Le Mans en Commun, Dessinons le Mans ,ensemble autr’Mans etc. etc. » Que de choses à faire dans cette ville Moyenne de la Sarthe. Mais quelles sont réellement les doléances des citoyens et citoyennes Manceaux ?

Ne nous dites pas, MARRE DE LA REPRESSION !

Où sont les doléances des Citoyens ? Tout serait-il si parfait sur le Mans et son Agglomération pour qu’elles ne soient pas écoutées, remontées et débattues ? Nous en doutons ! Les listes ne sont qu’à leurs Balbutiements de leurs constitutions alors pourquoi ne pas tenter l’aventure !!! Après tout. Les citoyens MANCEAUX non encartés ne pourraient-ils pas les intégrer ? Le futur de Nos communes nous appartient et n’est pas réservée qu’à une élite.

Ces listes en cours de formation , sont en train élaborer leur programme, alors pourquoi les citoyens ne prendraient pas les choses en mains en allant participer à toutes ces réunions soi-disant secrètes? Et surtout oser proposer ! Quitte à accompagner ces cher(es) candidats sur le terrain où de réelles incohérences existent .

Un groupe de Citoyens Manceaux s’est attelé à cette démarche et curieusement certains(es) Futur(es) Candidat(es) ne ferment pas la Porte . Seraient-ils prêts enfin à écouter les doléances et propositions de la population mancelle ? Cependant, attention, la Méfiance est de Vigueur ! Nous nous sommes faits suffisamment avoir une multitude de fois avec de belles promesses : les programmes sont en général très alléchants. Mais l’élection actée , les données changent, Nous ne sommes donc plus dupes !

Avant toutes rencontres , nous avons donc constitué un groupe compact de toutes classes Sociales (Sdf au cadre en passant par les ouvriers , artisan et Technicien) ET chose importante sans aucun citoyen encarté . Nous avons planché sur des revendications propres à notre idéologie et qui se rapprochent très fortement au Mouvement des Citoyens Gilets Jaunes . Preuve que : étant de milieu social complètement opposé pour certains d’entre nous , nos idées sont communes : fédérer est donc possible !

De cette collégialité et de ce travail de groupe en est sorti 8 items (Argumenté avec du factuel), nous dénonçons , nous interrogeons et nous proposons. Nous sommes peut-être des doux rêveurs mais l’espoir fait Vivre ?!

Ce travail de fond fait, la quête de rencontre a commencé : certains Partis présentant des candidats nous ont tendu la main voir les bras et ont répondu favorablement à nos mailings (Certains réfléchissent encore (1) (2) d’autres traînent des pieds voir nous Ignore (3)) A eux , ces cher(es) candidats de nous démontrer qu’ils sont ouverts à la discussion et surtout sont-ils prêts à inclure dans leurs programmes nos revendications voir un ou une citoyens/citoyennes ?

N’ont-ils pas un blason à redorer, ne se sont-ils pas décrédibilisés aux yeux de la population . À eux de se poser les bonnes questions .

NB :Nous nous efforcerons bien sûr à travers ce site de vous tenir au courant de l’évolutions de ces futures rencontre et l’agenda de ce site vous permettra de voir les dates de ses futures rencontres.

MERCI A L’HÉBERGEUR DE CE SITE DE RELAYER NOS INFORMATIONS

(1) Réponse de la représentante Sarthoise de debout la France , elle devait nous rappeler semaine 43 , nous attendons encore

(2) Contact par différents réseaux du Maire actuel , AUCUNE RÉPONSE

Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

CHRONIQUE d’un Vieux Gilets Jaunes Sarthois EN SARTHE ET A PARIS

Il était IMPENSABLE pour nous Citoyens , de pas relayer L’œuvre et les écrits de ce Retraité !  

ENCORE BRAVO A VOUS

Votre démarche est Louable .  A lire et Relire

NOUS RELAYONS LE MESSAGE DE LA PAGE 4

«TOUS LES BENEFICES PROCURES PAR LA VENTE DE CE LIVRE SERONT DESTINES A FAIRE FACE AUX FRAIS DE JUSTICE INDÛMENT PAYES PAR LES GILETS JAUNES »

Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

(Article du Monde ) Un an après, retour sur les dix jours qui ont vu émerger le mouvement des « gilets jaunes » sur Facebook

Entre le 15 et le 24 octobre 2018, des coups de colère viraux ont convergé sur les réseaux jusqu’à poser les bases d’un mouvement social inédit.

C’est une drôle de machine qui s’est brutalement mise en route au beau milieu de l’automne 2018. Samedi 23 octobre, précisément, Thibaut S. crée sur un coup de tête un groupe Facebook pour organiser une manifestation contre la hausse des prix à la pompe en Cornouaille. Ce Finistérien pense alors avant tout rassembler des passionnés d’automobile comme lui. « On en avait marre après les 80 km/h », se souvient-il.

Très vite, Thibaut s’aperçoit que ses troupes dépassent largement le petit monde des routiers et des motards, et qu’il n’y a pas qu’en Bretagne que la colère gronde. Des internautes d’un peu partout en France le sollicitent pour lui demander des conseils. Aucune coordination nationale n’existe alors, et chacun réfléchit dans son coin à des actions pour dénoncer la hausse des taxes sur les carburants.

« Au départ, j’avais mis une date pour aller devant la préfecture début novembre », raconte le Breton au Monde. C’est là qu’intervient un certain Eric Drouet. Ce chauffeur routier de Seine-et-Marne ajoute Thibaut à une conversation Facebook d’une « trentaine » de Français en colère qui veulent protester. « C’est là qu’on a choisi la date du 17 novembre, glisse-t-il. C’est la genèse absolue des “gilets jaunes”. »

Cette mobilisation naissante aurait pu en rester à ces quelques coups de gueule isolés contre le carburant trop cher. Mais celles et ceux qui deviendront par la suite les visages de la contestation ont réussi, en très peu de temps, à poser les bases d’un mouvement social d’une nature inédite. Retour sur ces dix jours décisifs dans l’émergence des « gilets jaunes », du 15 au 24 octobre 2018.

De premières initiatives en ordre dispersé

Le 15 octobre est sans doute une des dates-clés du mouvement. C’est en effet ce jour-là qu’Eric Drouet crée « La France en colère ». A l’époque, on est loin du groupe Facebook devenu central dans l’organisation des « gilets jaunes », qui compte plus de 340 000 membres. Le chauffeur routier le baptise d’ailleurs initialement : « Stop au carburant au prix de l’or !!! », avant de le renommer « Les automobilistes en colère » quatre jours plus tard, puis d’opter pour « La France en colère » le 22 octobre.

Ces ajustements sémantiques traduisent assez bien comment les « gilets jaunes » se sont fixé un cap en quelques jours. La hausse des prix à la pompe a beau avoir été le détonateur du mouvement, Eric Drouet et d’autres décident assez vite de viser plus large, en réunissant les mécontents, sans se restreindre à un seul mot d’ordre – une option stratégique qui s’avérera payante.

A peu près au même moment, une internaute quinquagénaire fait une analyse similaire dans une vidéo d’un peu plus de quatre minutes sur Facebook. Elle s’appelle Jacline Mouraud, et son coup de gueule dépasse en quelques jours 6 millions de vues sur le réseau social. Une gouaille qui fera d’elle l’une des premières figures de la contestation, mais l’exposera aussi aux violentes critiques d’une frange de ses membres.

Les signaux s’accumulent au fil des jours, avec toujours plus de groupes Facebook ou de coups de gueule contre les prix à la pompe. C’est à ce moment-là qu’Eric Drouet tente de coordonner le mouvement, et propose la date du 17 novembre pour une grande journée d’action.

Frank Buhler, le messager

A ce stade, cependant, le succès de l’initiative est loin d’être acquis. La fronde qui est en train de germer sur les réseaux sociaux est très fragile. C’est là qu’intervient Frank Buhler. Ce community manager a comme atout de bien connaître le fonctionnement des réseaux sociaux, mais aussi de s’être déjà frotté à la politique : ancien membre du Front national, il a rejoint Debout la France (DLF), le parti de Nicolas Dupont-Aignan.

« Il y a eu une conjonction des hasards »

Le 23 octobre, à 20 h 06, il publie une vidéo sur sa page Facebook dans laquelle il reprend l’idée d’Eric Drouet en appelant « à bloquer le pays » le 17 novembre. Surtout, il propose un plan d’action qui deviendra par la suite le mode opératoire des « gilets jaunes » :

« Je vous propose à tous de contacter vos amis localement, de vous regrouper, de vous téléphoner, d’aller bloquer les routes d’accès qui mènent à votre ville, les rocades, les péages d’autoroute s’il le faut, tous les axes principaux. D’aller dans la rue, de sortir et de bloquer tout le pays (…) le 17 novembre. Voilà ce qu’il faut faire. »

Sa vidéo sera partagée près de 200 000 fois et visionnée plus de 4 millions de fois sur le réseau social dans les semaines qui ont suivi, contribuant grandement à répandre le mot d’ordre du 17 novembre. « Il y a eu une conjonction des hasards : la bonne chose au bon moment. A ce moment-là, la cocotte était prête à exploser », nous raconte le militant avec le recul.

A ce moment précis, le groupe Facebook d’Eric Drouet ne compte que quelques milliers de membres. La pétition de Priscillia Ludosky qui réclame une baisse des taxes sur l’essence et le diesel, lancée en mai 2018, n’a réuni que quelques milliers de signatures.

Le succès de la vidéo de Frank Buhler semble bien avoir contribué à la mobilisation. A commencer par les créations de groupes Facebook, qui ont connu un fort pic dans les jours suivants. Sur les 226 communautés de « gilets jaunes » que nous avons étudiées, seulement 17 existaient auparavant. Une semaine plus tard, on en comptait 114 :

Les groupes de « gilets jaunes » ont émergé à la fin d’octobre 2018

Malgré son rôle incontestable dans l’émergence de la fronde, Frank Buhler y a assez vite été contesté, du fait de son appartenance politique jugée trop marquée pour un mouvement qui se revendique « apolitique ». Ainsi, Eric Drouet assurait dès la fin d’octobre que le membre de Debout la France ne faisait « pas du tout partie du mouvement ». L’intéressé s’est assez vite mis en retrait, pour « éviter que ça nuise » à la mobilisation, mais estime avoir joué le jeu en laissant sa carte de militant DLF « au tiroir ». Lire aussi Derrière la percée des « gilets jaunes », des réseaux pas si « spontanés » et « apolitiques »

Le gilet jaune, le symbole qui manquait

Mais le mouvement des « gilets jaunes » n’aurait de toute façon même pas pu porter ce nom sans l’intervention d’un autre homme : Ghislain Coutard. Dès le 24 octobre, au lendemain de la vidéo de Frank Buhler, ce trentenaire s’est filmé dans sa voiture pour appeler à participer au 17 novembre, mais aussi plus largement à soutenir le mouvement :

« On a tous un gilet jaune dans la bagnole, foutez-le en évidence sur le tableau de bord, toute la semaine, là, jusqu’au 17. Un petit code couleur pour montrer que vous êtes d’accord avec nous, avec le mouvement et qui est chaud, qui est pas chaud. Ça va motiver, ça va dire… putain, on va croiser des gilets jaunes partout, sur les tableaux de bord, c’est un signe. »

C’est Ghislain Coutard, chauffeur-routier, qui a popularisé l’idée d’utiliser le gilet jaune comme emblème. Facebook

Cette vidéo aussi a été extrêmement virale, avec plus de 5 millions de vues sur le réseau social. Et l’idée du gilet jaune a fait rapidement recette. En à peine dix jours, les Français en colère se sont trouvé un nom, un mode d’action et une date pour se rassembler. Dès le 24 octobre, les éléments constitutifs des « gilets jaunes » étaient là.

Publié dans Lettre Ouverte | Laisser un commentaire

Soutien à nos Soldats du Feu le 18 Octobre au Mans

En date du 18 octobre 2019 , une trentaine de Citoyens « Gilets Jaunes » sont venus en soutien à Nos Soldats du feu . Nous leurs devions bien ça, vu le manque de reconnaissance de notre gouvernement . Nous pourrions faire le parallèle avec notre combat , mais quoi de plus normal à travers cet article de les mettre en avant . (Nous reviendrons plus en profondeur sur leurs combats dans un futur article)

La rencontre a été conviviale et ponctuée par un échange avec les responsables de la caserne

Voici quelques témoignages et Photos qui étayeront cette rencontre:

Témoignage d’un Pompier : « Les pompiers ont été marqués par les propos des gilets jaunes quand ils ont déclaré pendant la manifestation : « le gouvernement n’aurait jamais dû toucher aux pompiers »

Témoignage Max (Citoyens Gilet Jaune) : Aujourd’hui avait lieu un rassemblement devant la caserne des pompiers pour leur montrer notre soutien suite à leur manifestation à Paris. Nous sommes arrivés à 13h30 devant la caserne pour accueillir les personnes qui souhaitaient se joindre à nous . Après avoir installé quelques banderoles et avoir mis nos gilets jaunes, une délégation de deux pompiers est venue nous voir pour savoir pourquoi on était là. Après leur avoir expliqué, ils étaient très contents et très touchés de notre soutien . Après avoir discuté avec eux nous avons pris place dans le rond-point en affichant beaucoup de banderoles expliquant nos revendications , nous avons fait un tour de rond-point tout ça dans une ambiance bon enfant avec pas mal de klaxonne . À 16h30 le rassemblement à pris fin.

Témoignage de Vincent (Citoyen Gilet Jaune ) : Ce vendredi 18 octobre, une trentaine de gilets jaunes présents en soutien aux pompiers du Mans. Rencontre avec des responsables de la caserne. Nous sommes restés une heure devant la caserne, dans une ambiance bon enfant. Deux responsables des pompiers du Mans sont venus à notre rencontre pour un échange cordial. Ils nous ont donné leurs ressentis sur la manif du 15 et ont remercié les gilets jaunes de leur soutien. Après cet échange, plusieurs GJ se sont rendus sur le rond-point.

Publié dans actions, gilet jaune, manifestation, Rassemblement, Revendication | Laisser un commentaire

Aéroport de Paris et hôpitaux : Les Gilets jaunes de la Sarthe se mobilisent !!!!

Pour l’acte 48, les gilets jaunes ont organisé une manifestation en 2 temps le samedi 12 septembre 2019. Le rendez vous était pris à 12h00, place de la République avec plusieurs stands afin de communiquer sur le mouvement social des gilets jaunes et sur les enjeux de la loi PACTE.

Continuer la lecture

Publié dans actions, gilet jaune, manifestation, Politique | Un commentaire